Changement climatique : les forêts vont drastiquement changer

Changement climatique : les forêts vont drastiquement changer

Publié le 11/10/2021 à 16:36
Unsplash
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Alors que les villes commencent à mettre en place des stratégies pour s’adapter à des températures qui seront toujours plus élevées, et à des épisodes climatologiques de plus en plus intenses, les spécialistes forestiers commencent à estimer quelles essences d’arbres vont survivre, sur une planète devenue plus hostile. L'Office nationale des forêts (ONF) étudie concrètement à Orléans, l’adaptation d’un conifère à croissance très rapide venu de Chine, le métaséquoia.

En France, les forêts de pin sylvestre ou de chêne pourront être remplacés par le sapin d'eau chinois

Les forêts françaises, de pins sylvestres et de chênes, commencent à souffrir de l’augmentation des températures. Les arbres perdent leur écorce. Face au risque qu’ils ne résistent pas au climat de la France de 2050, et qu’on finisse par manquer de forêts, l’ONF veut anticiper et mettre en place des solutions qui éviteraient un tel scénario, comme remplacer les forêts actuelles par d’autres plus adaptées. Bertrand Munch, directeur général de l'ONF, qui gère 25 % des forêts françaises, explique pour Francetvinfo, que l’intervention de l’Homme est indispensable à ce changement : "La forêt ne va pas s'adapter toute seule, il faut oser intervenir".

En 2050, l'ancestral chêne sessile sera menacé d'extinction dans une large partie du pays, surtout en Centre-Val-de-Loire

Des cartes pour prévoir le risque pour des espèces ont été élaborées par l’ONF. Selon l’organisme, plusieurs zones seront fatales pour des espèces ancestrales françaises comme le chêne sessile. Pour identifier les essences mieux adaptées, outre les métaséquoia, le projet ClimEssences, propose une gigantesque base de données pour mieux connaître les essences (espèces forestières arborées) et leur compatibilité avec les différentes régions.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'Office nationale des forêts (ONF) étudie concrètement à Orléans, l’adaptation d’un conifère à croissance très rapide venu de Chine, le métaséquoia.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-