La viande « in vitro », utopie ou révolution alimentaire ?

La viande « in vitro », utopie ou révolution alimentaire ?

Publié le 24/09/2021 à 12:36
©FRANK PERRY / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

La viande cultivée est une viande produite en laboratoire grâce à une technique de bio-ingénierie. Cette consommation de viande sans exploitation animale a vu le jour avec Mark Post en 2013, alors qu’il était professeur à l’université de Maastricht. Les États-Unis y ont adhéré depuis 2018, Singapour depuis 2020… Le premier but affiché avec cette viande cultivée est de réduire l’impact environnemental de la production de viande traditionnelle. Qu’en est-il vraiment ?   

Des études récentes ont pris en compte des nouveaux facteurs, que les précédentes études avaient laissé de côté, pour mieux comprendre les enjeux environnementaux de la viande cultivée, selon Les Echos : entre autre, la nature des gaz émis ainsi que le coût énergétique des infrastructures nécessaires pour les cultures cellulaires. En effet, une des problématiques est que les cultures cellulaires doivent être réalisées dans des environnements de haute stérilité : contrairement aux animaux qui ont un système immunitaire les protégeant contre toutes sortes d’infection, les cultures cellulaires font face à la prolifération de bactéries. La stérilité est garantie par l’utilisation de matériel plastique à usage unique. 

De plus, ce n’est plus un secret que les produits en plastique sont toxiques. Les récipients en plastique dans lesquels sont réalisées les cultures cellulaires ne dérogent pas à la règle. Avant même d’être mise sous emballage plastique, la viande cultivée est déjà contaminée par le plastique.

À noter que les conséquences colatérales de la suppression de la viande traditionnelle sont nombreuses. Le bétail, par exemple, permet d'écouler des quantités importantes de déchets végétaux et en permettent le recyclage. Il produit ensuite de l'engrais. Qui va prendre le relais si le bétail est amené à disparaître ? 

De nombreuses start-ups de viande cultivée fleurissent partout dans le monde. Selon le média suisse RTS, l'an dernier, ces start-ups ont fait une levée de fond de près de 366 millions de dollars au total.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La viande cultivée est issue d'un procédé de bio-ingénierie

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-