Le coronavirus mauvais pour l'homme, très bon pour la planète

Auteur(s)
France-Soir
Publié le 06 mars 2020 - 10:15
Image
Usine chinoise à l'arrêt avec le coronavirus
Crédits
NOEL CELIS / AFP
Les usines chinoises à l'arrêt, une bonne nouvelle pour l'environnement
NOEL CELIS / AFP

Certains y verraient une justice divine. Alors que la crise sanitaire et économique s’aggrave de jour en jour, le Coronavirus est aussi à l’origine de bienfaits incontestables pour la planète. Une démonstration à bonne échelle pour les tenants de la protection de l'environnement par la décroissance.

Berceau de l’épidémie du coronavirus Covid-19, la Chine multiplie, depuis le début de l’année 2020, les initiatives pour freiner la propagation de ce dernier. Les mises en quarantaine de villes et même de régions entières, la fermeture d’usines ou encore le blocage de ports et d’aéroports constituent quelques exemples de ces initiatives. Les conséquences économiques sont conséquentes tant pour l’économie chinoise que pour l'Europe.

A lire aussi: Le Coronavirus crée des scènes de panique au Japon

On respire mieux à Wuhan comme jamais depuis longtemps

Crise sanitaire et économique, le coronavirus est néanmoins à l’origine d’une très nette amélioration de la situation écologique. En effet, en organisant une baisse drastique des transports et en réduisant inéluctablement l’émission de gaz avec la fermeture de dizaines d’usines, la Chine a enregistré une baisse conséquente de ses émissions de CO2. Le 19 février dernier, une étude du site britannique Carbon Brief estimait la réduction de ces émissions à 25 %.

Le coronavirus, une épidémie qui fait du bien à la planète

Une carte, publiée par la Nasa, démontre la réalité concrète de cet état de fait, en soulignant la différence entre les émissions de dioxyde d’azote   du 1er au 20 janvier et celles du 10 au 25 février 2020.

De la même manière, on comptabilisait le 12 février dernier 3243 vols internationaux au départ de la Chine, alors qu’on en recensait 16.251 le 12 février 2019.

Et le phénomène observé en Chine se décline dans tous les pays concernés, amenant certains spécialistes à souligner les bénéfices majeurs de cette crise du Coronavirus sur un plan purement écologique. Une belle démonstration pour nombre d'écologistes pour qui la santé de la planète doit passer par une décroissance économique (contrainte maintenant plutôt que forcée quand on aura épuisé la santé des hommes et des ressources naturelles).

A lire aussi: 

Coronavirus, doit-on se méfier des pièces de monnaie et des billets de banque?

Coronavirus : trois exercices simples de Qi Gong pour booster le système immunitaire (Vidéo)

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Anne Hidalgo
Anne Hidalgo : Fluctuat nec mergitur..., quoi que !
PORTRAIT CRACHE - Edile un jour ne rime pas forcément avec idylle toujours. Cela fait 10 ans, presque jour pour jour, que la socialiste Anne Hidalgo est maire de Paris...
06 avril 2024 - 15:39
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.