8 jeunes femmes européennes sur 10 évitent certains lieux publics par crainte d’une agression

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

8 jeunes femmes européennes sur 10 évitent certains lieux publics par crainte d’une agression

Publié le 22/02/2021 à 10:25 - Mise à jour à 10:28
Valentin Lacoste/Unsplash
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

Un rapport de l’Agence européenne des droits fondamentaux (FRA) montre que 83% des jeunes femmes évitent certains lieux publics par crainte pour leur sécurité.

 

Un enjeu pour l’égalité femmes-hommes

Se promener seules le soir dans certains quartiers, emprunter une rue déserte ou entrer dans une rame de métro uniquement peuplée d’hommes est source de peur pour une écrasante majorité de jeunes femmes vivant en Europe. C’est ce que montre un rapport édifiant mené par l’Agence européenne des droits fondamentaux (FRA) basée à Vienne, en Autriche.

 

La FRA a interrogé 35 000 personnes résidant dans l’Union européenne, au Royaume-Uni et en Macédoine du Nord sur leur perception de la criminalité, de la sécurité et des droits des victimes. Résultat, "par peur d’être agressées physiquement ou sexuellement, ou d’être harcelées (...), 83% des femmes âgées entre 16 et 29 ans évitent soit de se retrouver seules dans certains endroits, soit de se rendre dans certaines rues ou quartiers, soit de se retrouver isolées avec une autre personne", détaille l’étude.

 

Pour Sami Nevala, auteur du rapport, le fait que les femmes évitent certains lieux par crainte d’être agressées est "une question importante en termes d’égalité, car elle montre qu’elles ne peuvent pas utiliser les espaces publics de la même manière que les hommes". À titre de comparaison, 58% des hommes de la même tranche d’âge disent ressentir de la peur dans certains lieux publics.

 

Les personnes handicapées, cibles des voleurs

Le rapport de la FRA montre aussi la banalité des vols dans les pays de l’Union européenne : une personne sur 10 (8%) a été victime d’un cambriolage ou d’une escroquerie à la carte bancaire au cours des cinq dernières années.

 

Les jeunes et les personnes ayant un niveau de scolarité élevé semblent être les cibles privilégiées des escrocs, tout comme les personnes en mauvaise santé ou en situation de handicap. 14% de ces dernières ont ainsi été victimes de fraude bancaire, contre 6% du reste de la population.

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Femme seule dans la rue

Newsletter





Commentaires

-