Abdeslam arrêté "vivant" : les victimes soulagées et en quête de justice

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
Publié le 19 mars 2016 - 10:13
Image
Une rose à la place d'un impact de balle.
Crédits
©Pascal Rossignol/Reuters
"Il est important qu'il y ait quelqu'un de vivant au procès sur le banc des accusés. Cela va donner un tout autre sens", selon Caroline Langlade, vice-présidente de "Life for Paris", une association de victimes.
©Pascal Rossignol/Reuters
Satisfaction et soulagement dominent chez les victimes et familles de victimes des attentats du 13 novembre après l'annonce de l'arrestation, vivant, de Salah Abdeslam. "Les victimes de terrasses et leurs proches vont avoir quelqu'un à juger", dit une membre de l'une des associations crées au lendemain des attaques djihadistes.

"On est satisfait de savoir qu'il a été capturé vivant". Georges Salines, président d'une association de victimes, est heureux de l'interpellation de Salah Abdeslam: le suspect clé des attentats du 13 novembre pourra être traduit en justice.

"On va pouvoir avoir un vrai procès, avec quelqu'un dont il n'est pas douteux qu'il a participé aux attentats", dit à l'AFP ce médecin, dont la fille a été tuée au Bataclan, comme 89 autres personnes.

Après plus de quatre mois de cavale, Salah Abdeslam, 26 ans, a été arrêté lors d'une opération policière à Molenbeek, la commune populaire de Bruxelles d'où il est originaire. Ce Français d'origine marocaine, petit délinquant radicalisé qui n'a jamais combattu en Syrie, a été blessé à la jambe lors de son interpellation.

"Jusqu'à présent, on n'avait que des seconds couteaux" qui comparaissaient devant les tribunaux français, observe Aurélia Gilbert, de l'association "13 novembre: fraternité et vérité", dont M. Salines est le président. "Là, on a quelqu'un de présent sur le site. Les victimes de terrasses et leurs proches vont avoir quelqu'un à juger", affirme-t-elle.

Cette salariée du Bataclan ne cache pas son "soulagement". "On est content qu'il ne soit pas retourné en Syrie pour être aussi abattu par un drone américain. On est une démocratie et il y aura un procès".

Informée par l'AFP de l'interpellation d'Abdeslam, Sylvie, blessée au stade de France, hurle : "Super!". "Au moins il y a quelqu'un de vivant, qui était prêt à passer à l'acte. On va peut-être enfin pouvoir en savoir plus", lâche-t-elle.

"Ca veut dire qu'il pourra répondre de ses actes", souligne Caroline Langlade, vice-présidente de "Life for Paris", une autre association de victimes. "Il est important qu'il y ait quelqu'un de vivant au procès sur le banc des accusés. Cela va donner un tout autre sens" au travail de la justice, note-t-elle. L'intérêt, pour celle qui était parmi le public dans la salle de spectacle le soir de l'attaque, sera d'"essayer de comprendre ce qui peut se passer dans la tête de cette jeunesse française et belge qui se radicalise".

Pour elle, cette interpellation montre aussi que l'Etat "ne laisse pas faire" et que les polices française et belge peuvent "travailler ensemble".

Les attaques djihadistes du 13 novembre ont fait 130 morts et plusieurs centaines de blessés à Paris et Saint-Denis. Plus de 4.000 personnes sont considérées comme des victimes de ces attentats, les plus meurtriers de l'histoire de France.

 

À LIRE AUSSI

Image
Salah Abdeslam et Hamza Attou le 14 novembre.
Salah Abdeslam arrêté et bientôt extradé 4 mois après les attentats de Paris
Salah Abdeslam, logisticien et commando présumé des attentats du 13 novembre, a été arrêté, vendredi soir en Belgique. Un assaut de la police belge a mis fin à quatre ...
19 mars 2016 - 09:58
Politique
Image
François Hollande Charles Michel le 18 mars 2016 à Bruxelles.
Arrestation de Salah Abdeslam : les réactions de François Hollande et Charles Michel
François Hollande et le Premier ministre belge Charles Michel se sont exprimés ce vendredi soir, peu après l'arrestation de Salah Abdeslam et de deux complices. Ils on...
18 mars 2016 - 22:25
Politique
Image
Attentats Paris 13 nov 2015 Bataclan Salle
Bataclan : Cédric hanté par "cette femme enceinte qui a pris des balles" [Article mis à jour : l'homme est un affabulateur]
Lui a survécu, d'autres non. Tant d'autres. C'est ce souvenir qui hante Cédric Rey, ambulancier de 27 ans qui a vécu l'horreur du Bataclan, le 13 novembre dernier. "C'...
15 janvier 2016 - 10:37
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Castex
Jean Castex, espèce de “couteau suisse” déconfiné, dont l'accent a pu prêter à la bonhomie
PORTRAIT CRACHE - Longtemps dans l’ombre, à l’Elysée et à Matignon, Jean Castex est apparu comme tout droit venu de son Gers natal, à la façon d’un diable sorti de sa ...
13 avril 2024 - 15:36
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.