Affaire Vincent Lambert: la justice rejette le recours de son neveu

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Affaire Vincent Lambert: la justice rejette le recours de son neveu

Publié le 09/10/2015 à 13:58 - Mise à jour à 14:11
©John Schults/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne a rejeté ce vendredi le recours du neveu de Vincent Lambert. Celui-ci demandait que soit appliquée la décision d'arrêt des soins de janvier 2014. Les médecins s'y étaient refusés en juillet dernier en raison du contexte tendu.

On ne compte plus les recours et les jugements qui auront émaillé l'affaire Vincent Lambert, sept ans après l'accident qui a rendu le jeune homme tétraplégique et incapable de communiquer. Le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne (Marne) a rejeté ce vendredi la requête du neveu de Vincent Lambert. Celui-ci demandait que soit appliquée la décision d'arrêt des soins prise en janvier 2014 par l'ancien médecin de Vincent Lambert.

Cette même décision avait été attaquée à de multiples reprises depuis par les parent Lambert, qui refusent toujours que les médecins laissent mourir leur fils, persuadés que celui-ci est encore partiellement conscient, contre l'avis des médecins.

Les plus hautes instances juridiques, le Conseil d'Etat et la Cour européenne des droits de l'homme, avaient validé cette décision d'arrêt des soins. Un nouveau collège de médecins s'était donc réunis pour décider d'appliquer ou non cette décision.

A la surprise générale, l'équipe médicale avait décidé le 23 juillet dernier de ne pas se prononcer et de s'en remettre à la justice. Cela en raison du contexte familial tendu et de menaces proférées contre l'équipe médicale et d'enlèvement de Vincent Lambert. Les médecins avaient donc demander qu'un référent extérieur à la famille soit nommé.

C'est la légalité de cette nouvelle procédure collégiale que contestait François Lambert, selon qui le CHU de Reims aurait dû se contenter d'appliquer la décision médicale de janvier 2014. Mais le tribunal administratif a jugé ce vendredi que les médecins étaient en droit, en vertu de leur "indépendance professionnelle et morale", de suspendre le processus d'arrêt des traitements engagé en juillet dernier.

De leur côte, les parents de Vincent Lambert estiment que leur fils n'est plus dans un état végétatif mais dans un état de conscience minimal. Ils réclament donc son transfert vers un autre établissement de soins.

Mardi 6, l'Assemblée nationale a adopté en deuxième lecture la nouvelle proposition de loi sur la fin de vie qui instaure un "droit à la sédation profonde et continue".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La justice a débouté François Lambert, neveu de Vincent Lambert.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-