Fin de la prise d'otage à la prison de Salon-de-Provence

Fin de la prise d'otage à la prison de Salon-de-Provence

Publié le 30/07/2018 à 17:16 - Mise à jour à 19:01
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Une infirmière a été prise en otage ce lundi par un détenu à la prison de Salon-de-Provence. Ce dernier réclamerait son transfert vers un autre établissement. Des équipes d'intervention sont sur place. (Cet article est mis à jour au fil de l'évolution de la situation).

Une prise d'otage a eu lieu au centre de détention de Salon-de-Provence dans les Bouches-du-Rhône ce lundi 30 en fin d'après-midi. Une infirmière a été retenue  près de trois heures par un détenu placé en quartier d'isolement, qui aurait réclamé son transfert vers un autre établissement selon des sources syndicales.

Mise à jour à 18h59: Le détenu, âgé de 25 ans, a relâché l'infirmière psychiatrique qu'il retenait en otage. Selon La Provence, la victime, qui était sous la menace d'une lame, n'a pas été blessée mais a tout de même été prise en charge car en état de choc.

Mise à jour à 17h54: L'individu qui a pris l'infirmière en otage a déjà été condamné à plusieurs reprises pour des faits de violences. Un dialogue a pu être établi avec lui. 

Mise à jour à 17h38: La prise d'otage se déroulerait au niveau de l'infirmerie du centre de détention.

Mise à jour à 17h22: Le preneur d'otage serait muni d'une arme blanche. Selon les services administratifs du ministère de la Justice cité par une journaliste d'Europe 1, le détenu "n’est pas incarcéré pour faits de terrorisme, ni suivi au titre de la radicalisation".

Les équipes régionales d’intervention et de sécurité (ERIS) ont été déployées sur place pour tenter de mettre fin à cette prise d'otage. L'établissement a été bouclé le temps de l'intervention. Des équipes de secours ont également été dépêchées sur place.

> Plus d'informations à suivre ici sur FranceSoir.fr

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une infirmière serait retenue en otage à la prison de Salon-de-Provence.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-