Attentat de Marseille: profil, arrestations, garde à vue, identités multiples... ce que l'on sait de l'assaillant de la gare Saint-Charles

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Attentat de Marseille: profil, arrestations, garde à vue, identités multiples... ce que l'on sait de l'assaillant de la gare Saint-Charles

Publié le 02/10/2017 à 10:45 - Mise à jour le 04/10/2018 à 12:44
© Paul-Louis LEGER/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

L'enquête se poursuit ce lundi matin après l'attentat terroriste qui a fait deux morts à la gare Saint-Charles de Marseille, dimanche. Un homme d'origine tunisienne en situation irrégulière a tué au couteau deux jeunes femmes de 20 et 21 ans. Il était connu des services de police pour des faits de droit commun et venait de passer quelques heures en garde à vue à Lyon, pour vol à l'étalage. Daech a revendiqué l'attaque.

L'émotion et la stupeur étaient toujours très fortes à Marseille ce lundi 2 au matin, au lendemain de l'attaque terroriste perpétrée sur le parvis de la gare Saint-Charles. Deux jeunes femmes -des cousines de 20 et 21 ans dont une était élève-infirmière à Lyon- ont été sauvagement assassinées dimanche 1er octobre par un homme d'une trentaine d'années, armé d'un couteau de boucher, et qui aurait crié Allah Akbar selon plusieurs témoins.

Les autorités ont rapidement qualifié cette attaque d'attentat terroriste et la section spécialisée du parquet de Paris a ouvert une enquête pour "assassinats en relation avec une entreprise terroriste" et "tentative d'assassinat sur personne dépositaire de l'autorité publique". L'Etat islamique a de son côté revendiqué l'attaque terroriste via son agence de propagande Amaq.

Le profil de l'assaillant, que des militaires de l'opération Sentinelle, en poste à la gare ferroviaire, ont abattu, se fait plus précis au fur et à mesure que l'enquête avance.

C'est donc un individu d'une trentaine d'années qui serait un clandestin tunisien en situation irrégulière sur le territoire français. Mais les enquêteurs s'attelaient toujours ce lundi matin à confirmer cette information car l'homme a été arrêté à plusieurs reprises pour des faits de droit commun entre 2005 et 2014 et avait donné huit identités différentes. Les autorités n'ont pour l'instant communiqué aucune information sur une quelconque condamnation.

Selon Libération, il venait de sortir de garde à vue pour un vol à l'étalage à Lyon commis vendredi 29 dans un centre commercial. Les policiers l'avaient relâché au vu "de la faible gravité des faits". Et c'est donc 24 heures après ces événements qu'il a frappé à Marseille. Il était donc sans papier, avec uniquement un téléphone portable (en cours d'analyse) sur lui, et les enquêteurs se demandaient encore comment il avait pu arriver jusqu'à la gare Saint-Charles dans ces conditions.

Outre la situation du terroriste, c'est son comportement étrange avant et au moment de l'attaque qui pose question. Selon le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, il aurait attaqué sa première victime avant de s'enfuir et de revenir sur ses pas pour tuer la seconde. Après quoi il a tenté de s'en prendre aux militaires de l'opération Sentille qui l'ont abattu.

Pour poursuivre leurs investigations, les enquêteurs cherchaient ce lundi matin à trouver le domicile du terroriste afin de procéder à une perquisition et avancer sur ce qui a pu le mener à se radicaliser.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Selon "Libération", le terroriste avait été placé en garde à vue pour "vol à l'étalage" à Lyon samedi, avant d'être relâché.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-