Attentat de Nice: trois personnes suspectées d'avoir aidé Mohamed Lahouaiej Bouhlel présentées aux juges

Attentat de Nice: trois personnes suspectées d'avoir aidé Mohamed Lahouaiej Bouhlel présentées aux juges

Publié le 16/12/2016 à 11:35 - Mise à jour à 11:37
©Capture d'écran Twitter
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Trois hommes sont suspectés d'avoir aidé le terroriste de l'attentat de Nice. Il n'est par contre pas certain que les intéressés savaient exactement quels étaient les projets de Mohamed Lahouaiej Bouhlel.

Trois hommes soupçonnés d'avoir joué un rôle dans la fourniture d'armes à l'auteur de l'attentat du 14 juillet à Nice, Mohamed Lahouaiej Bouhlel, sont déférés vendredi 16 pour être présentés aux juges antiterroristes, en vue de possibles mises en examen, a indiqué à l'AFP une source judiciaire.

Ces trois hommes, âgés de 24, 31 et 36 ans, avaient été interpellés à Nice lundi, avec sept autres personnes qui ont été relâchées depuis. Un autre suspect, arrêté à Nantes, a aussi été relâché. Mohamed Lahouaiej Bouhlel avait foncé à bord d'un poids lourd dans la foule, massée sur la promenade des Anglais à Nice pour le traditionnel feu d'artifice du 14 juillet, tuant 86 personnes. Il avait également tiré sur des policiers avant d'être abattu.

Parmi les six personnes déjà mises en examen dans cette enquête figurent un couple d'Albanais, Artan Henaj et Enkeledja Zace, et un franco-tunisien de 21 ans, Ramzi Arefa, suspectés d'avoir fourni un pistolet au tueur, sans avoir forcément connaissance de son projet. Les trois hommes déférés vendredi sont liés à des degrés divers à ces mis en examen.

L'homme de 31 ans, né en Tunisie, est soupçonné d'avoir servi d'intermédiaire entre le couple d'Albanais et Ramzi Arefa, a indiqué une source proche de l'enquête. L'homme de 24 ans est le cousin d'Artan Henaj.

Dès les début des investigations, les enquêteurs s'étaient penchés sur les traces, téléphoniques notamment, laissées par le tueur, qui ont permis d'interpeller une première série de suspects.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'attentat de Nice avait fait 86 morts.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-