Attentat des Champs-Elysées : la commune de Chelles refuse d'inhumer le corps du terroriste

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 02 mai 2017 - 09:52
Image
Des policiers bloquent l'accès aux Champs-Elysées à Paris où un policier a été tué, le 20 avril 2017
Crédits
© Ludovic MARIN / AFP
Le domicile de la mère de Karim Cheurfi, situé à Chelles en Seine-et-Marne, avait été perquisitionné peu de temps après l'attentat des Champs-Elysées le jeudi 20 avril.
© Ludovic MARIN / AFP
La commune de Chelles, où est domiciliée la mère de Karim Cheurfi, a fait savoir qu'elle refusait d'inhumer le corps du terroriste des Champs-Elysées. Ce qui aurait déclenché la colère de son père, Salah Cheurfi, qui a menacé de mort des policiers vendredi.

C'est un refus catégorique. "Si la famille de Karim Cheurfi formule une demande officielle d’inhumation dans le cimetière communal, nous opposerons un refus" a fait savoir par voie de communiqué la commune de Chelles selon une information du journal Le Parisien diffusée lundi 1er mai.

Karim Cheurfi est le terroriste qui a attaqué un car de policiers le jeudi 20 avril sur les Champs-Elysées, tuant l'un d'entre eux -Xavier Jugelé, 36 ans- et en blessant deux autres, ainsi qu'une passante allemande qui travaillait non loin du site de la fusillade. Le terroriste avait ensuite été abattu par des tirs de riposte.

Peu de temps après l'attaque, les enquêteurs s'étaient donc rendus dans la commune de Chelles, au domicile de la mère de Karim Cheurfi, pour procéder à une perquisition. Au lendemain de l'attaque, c'est l'incompréhension qui dominait dans cette commune d'environ 54.000 habitants de Seine-et-Marne, à l'est de Paris.

En colère contre cette décision, le père du terroriste, Salah Cheurfi, 65 ans, avait d'ailleurs menacé de morts des policiers du commissariat de Noisy-le-Grand en Seine-Saint-Denis, vendredi 28 avril au soir. En état d'ébriété, il avait été arrêté puis déféré au tribunal de Bobigny le lendemain, avant d'être présenté au parquet dimanche 30 au matin. Il a été mis en examen pour "menace de mort sur personne dépositaire de l'autorité publique", mais également pour "apologie du terrorisme".

"Nous n‘avons jamais été en contact avec le père de Karim Cheurfi mais bien avec certains de ses proches. Nos services leur ont expliqué que nous ne voulions pas que cette inhumation puisse susciter un trouble à l’ordre public", a insisté l’entourage du maire LR de Chelles, Brice Rabaste.

À LIRE AUSSI

Image
France-Soir
Le père du tueur des Champs-Elysées sera jugé pour apologie du terrorisme
Le père de l'auteur de l'attentat du 20 avril sur les Champs-Élysées à Paris sera jugé en juin pour apologie du terrorisme et menaces de mort après s'en être pris, ivr...
30 avril 2017 - 22:35
Image
Police
Attentat des Champs-Elysées : Salah Cheurfi, père du terroriste, s'en prend à son tour à des policiers
Salah Cheurfi, père de Karim Cheurfi qui a tué Xavier Jugelé jeudi 20 avril, lors de l'attentat perpétré sur les Champs-Elysées à Paris, a été placé en garde à vue ven...
29 avril 2017 - 17:40
Société
Image
Photo du policier tué et hommage le 21 avril 2017 sur le lieu où il a été assassiné sur les Champs E
Homophobie : déferlement de haine sur les réseaux sociaux contre Xavier Jugelé, policier tué sur les Champs-Elysées
Alors que l'émotion est forte en ce mardi matin pour l'hommage national à Xavier Jugelé, le policier tué lors de l'attentat sur les Champs-Elysées jeudi, les internaut...
25 avril 2017 - 13:28
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.