Attentats en Espagne: coup de filet en France dans la communauté tchétchène

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Attentats en Espagne: coup de filet en France dans la communauté tchétchène

Publié le 15/05/2018 à 12:35 - Mise à jour à 12:53
©Alain Jocard/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Au moins six personnes ont été interpellées ce mardi dans le Bas-Rhin, la Gironde et la Haute-Garonne dans le cadre d'un coup de filet mené par la DGSI. Les interpellés sont soupçonnés d'être lié aux attentats de Barcelone et de Cambrils en Espagne.

La DGSI a mené ce mardi 15 au matin un vaste coup de filet dans la communauté tchétchène en France. Cette vague d'interpellations est lié aux attentats de Barcelone et de Cambrils en Espagne le 17 et 18 août 2017. Elle est sans rapport avec l'attaque au couteau de samedi dans le quartier de l'Opéra à Paris perpétrée par Khamzat Azimov, Français d'origine tchétchène.

Selon Franceinfo qui révèle l'information, au moins six personnes ont été arrêtées, notamment par le RAID, dans le Bas-Rhin, la Gironde et la Haute-Garonne.

Trois personnes faisant partie de l'entourage d'un des terroristes en Espagne avaient été interpellées en février dernier dans le Tarn et le Gard. Un homme de 32 ans, arrêté à Albi (Tarn), avait été mis en examen pour association de malfaiteurs terroristes et placé en détention provisoire. Les deux autres personnes avaient été remises en liberté, faute d'éléments incriminants à ce stade.

Dans le cadre de l'enquête française, lancée au lendemain des attentats en raison de la présence de victimes françaises, le parquet de Paris a ouvert une information judiciaire le 31 janvier des chefs de tentatives d'assassinats en relation avec une entreprise terroriste et d'association de malfaiteurs terroristes criminelle.

Lire - Attentat de Barcelone: le suspect arrêté en France mis en examen et écroué

C'est donc la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) qui mène en France les investigations, sur commission rogatoire de juges d'instruction antiterroristes parisiens.

Les papiers de Driss Oukabir avaient servi à louer la camionnette utilisée lors de l'attentat sur les Ramblas de Barcelone. Le conducteur, Younes Abouyaaqoub, avait été tué le 21 août par la police.

Driss Oukabir, un Marocain ayant grandi en Catalogne, est le grand frère de Moussa, 17 ans, un des membres présumés de la cellule qui avait organisé ces attentats le 17 août à Barcelone (15 morts), puis dans la nuit du 17 au 18 dans la station balnéaire de Cambrils (un mort).

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Au moins six personnes ont été interpellées ce mardi dans le Bas-Rhin, la Gironde et la Haute-Garonne.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-