Attentats en Espagne: coup de filet en France dans la communauté tchétchène

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 15 mai 2018 - 14:35
Image
Un policier de la Bac en tenu d'intervention.
Crédits
©Alain Jocard/AFP
Au moins six personnes ont été interpellées ce mardi dans le Bas-Rhin, la Gironde et la Haute-Garonne.
©Alain Jocard/AFP
Au moins six personnes ont été interpellées ce mardi dans le Bas-Rhin, la Gironde et la Haute-Garonne dans le cadre d'un coup de filet mené par la DGSI. Les interpellés sont soupçonnés d'être lié aux attentats de Barcelone et de Cambrils en Espagne.

La DGSI a mené ce mardi 15 au matin un vaste coup de filet dans la communauté tchétchène en France. Cette vague d'interpellations est lié aux attentats de Barcelone et de Cambrils en Espagne le 17 et 18 août 2017. Elle est sans rapport avec l'attaque au couteau de samedi dans le quartier de l'Opéra à Paris perpétrée par Khamzat Azimov, Français d'origine tchétchène.

Selon Franceinfo qui révèle l'information, au moins six personnes ont été arrêtées, notamment par le RAID, dans le Bas-Rhin, la Gironde et la Haute-Garonne.

Trois personnes faisant partie de l'entourage d'un des terroristes en Espagne avaient été interpellées en février dernier dans le Tarn et le Gard. Un homme de 32 ans, arrêté à Albi (Tarn), avait été mis en examen pour association de malfaiteurs terroristes et placé en détention provisoire. Les deux autres personnes avaient été remises en liberté, faute d'éléments incriminants à ce stade.

Dans le cadre de l'enquête française, lancée au lendemain des attentats en raison de la présence de victimes françaises, le parquet de Paris a ouvert une information judiciaire le 31 janvier des chefs de tentatives d'assassinats en relation avec une entreprise terroriste et d'association de malfaiteurs terroristes criminelle.

Lire - Attentat de Barcelone: le suspect arrêté en France mis en examen et écroué

C'est donc la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) qui mène en France les investigations, sur commission rogatoire de juges d'instruction antiterroristes parisiens.

Les papiers de Driss Oukabir avaient servi à louer la camionnette utilisée lors de l'attentat sur les Ramblas de Barcelone. Le conducteur, Younes Abouyaaqoub, avait été tué le 21 août par la police.

Driss Oukabir, un Marocain ayant grandi en Catalogne, est le grand frère de Moussa, 17 ans, un des membres présumés de la cellule qui avait organisé ces attentats le 17 août à Barcelone (15 morts), puis dans la nuit du 17 au 18 dans la station balnéaire de Cambrils (un mort).

 

À LIRE AUSSI

Image
Photo fournie par la police catalane le 18 août 2017 de Younès Abouyaaqoub, l'un des suspects des at
Attentat de Barcelone: une vidéo inédite montre la fuite de Younès Abouyaaqoub
Filmée le jour de l'attentat de Barcelone, une vidéo montre l'auteur de la tuerie fuir tranquillement les lieux du drame. L'auteure de la séquence, qui croise son chem...
14 septembre 2017 - 10:59
Société
Image
Des blessés sont traités sur place à Barcelone, le 17 août 2017, après l'attentat qui a fait 15 morts
Trois arrestations en France en lien avec l'enquête sur l'attentat de Barcelone
Le ministère de l'Intérieur espagnol a annoncé mardi l'arrestation dans le sud de la France de trois personnes ayant des liens avec Driss Oukabir, membre présumé de la...
20 février 2018 - 15:36
Image
France-Soir
Attentat de Barcelone: le suspect arrêté en France mis en examen et écroué
L'homme arrêté mardi en France pour ses liens avec Driss Oukabir, membre présumé de la cellule responsable des attentats jihadistes de Barcelone et Cambrils en 2017, a...
23 février 2018 - 17:27
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don