Australie: quand les chats des rues tuent un millions d'oiseaux par jour

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Australie: quand les chats des rues tuent un millions d'oiseaux par jour

Publié le 04/10/2017 à 14:52 - Mise à jour à 15:02
©Wikimédia Commons
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Les chats errants et les félins domestiques tueraient plus d'un million d'oiseaux par jour, selon une étude publiée ce mercredi dans le journal "Biological Conservation". Au total, 338 espèces de volatiles seraient concernées dont 71 espèces en danger.

Le chiffre est édifiant: en Australie, les chats errants et les félins domestiques tueraient plus d'un million d'oiseaux par jour, selon une étude publiée ce mercredi 4 dans le journal Biological Conservation. Un phénomène inquiétant qui serait à l'origine du déclin de nombreuses espèces dans le pays. Concrètement, les premiers seraient responsables de la mort de 316 millions de volatiles chaque année tandis que les seconds de 61 millions.

"Tout le monde sait que les chats tuent les oiseaux mais cette étude montre que sur un plan national, l'ampleur de la prédation est ahurissante", a déclaré John Woinarski, le directeur des recherches. Au total, 338 espèces d'oiseaux seraient concernées dont 71 espèces en danger comme par exemple la colombine marquetée et la perruche nocturne. "On a découvert que les oiseaux les plus susceptibles d'être chassés sont de taille moyenne, des oiseaux qui nichent et s'alimentent au sol, et les oiseaux présents dans les îles, les régions boisées et les prairies", a-t-il ajouté précisant que "les chats représentent un problème ancien, étendu, contre lequel il faut lutter plus efficacement". 

La plupart du temps domestiqués puis abandonnés, les chats sauvages, présents sur au moins 99,8% du territoire, seraient également responsables de l'extinction de mammifères, notamment d'espèces endémiques comme des marsupiaux. Devenus de très bons chasseurs, ces félins seraient 20 millions à vivre à l'état sauvage et s'adapteraient très facilement à leur environnement, selon les scientifiques.

Par conséquent, le gouvernement australien a décidé de prendre les choses en main en mobilisant plus de 30 millions de dollars australiens (20 millions d'euros) pour venir à bout de ce phénomène. Et parmi les mesures envisagées, la suppression de deux millions de chats d'ici 2020, selon les informations d'une ancienne étude publiée début janvier dans le journal Biological Conservation.

Pour rappel, l'Australie n'est pas le seul pays à faire face à l'errance animale. La France aussi, et notamment La Réunion, est depuis plusieurs années confrontée à ce fléau, chiens et chats confondus. En février dernier, l'Etat s'était donc engagé à débloquer 60.000 euros sur trois ans afin de stériliser et identifier les animaux errants. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les chats seraient 20 millions à vivre à l'état sauvage en Australie.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-