Avant de tuer Angélique, David Ramault s'était exhibé dans un bus

Avant de tuer Angélique, David Ramault s'était exhibé dans un bus

Publié le 04/05/2018 à 17:41 - Mise à jour à 17:51
©DR
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un témoin aurait vu David Ramault s’exhiber devant des enfants dans un bus, seulement quelques jours avant le meurtre de la petite Angélique Six. Selon BFMTV, une enquête a été ouverte.

David Ramault, qui a été mis en examen pour le viol et le meurtre de la jeune Angélique Six fin avril, serait désormais visé par une autre procédure judicaire. En effet, le parquet de Lille aurait ouvert une enquête préliminaire contre le chauffeur de bus pour exhibition sexuelle.

Les faits se seraient déroulés avant la mort de la jeune fille rapporte BFMTV qui révèle l'information. Le suspect aurait été vu par un témoin en train de s’exhiber dans un bus de la métropole lilloise quelques jours avant qu'il enlève et séquestre Angélique Six. L'homme a avoué avoir essayé de la violer et l'avoir tuée.

Pour l'heure, cette enquête est distincte de celle ouverte pour séquestration, viol et meurtre de mineur de moins de 15 ans et rien ne permet de relier les deux faits.

Lire - Meurtre d'Angélique: la femme de David Ramault reçoit des menaces, elle porte plainte

Condamné en 1996 pour "viol avec arme", "attentats à la pudeur aggravés" et "vol avec violence", David Ramault était inscrit au fichier judiciaire national automatisé des auteurs d'infractions sexuelles (FIJAIS). En 1994, alors âgé de 21 ans, ce chauffeur de bus avait commis trois agressions sexuelles sur des quadragénaires et un viol sur une jeune fille de 12 ans, dans l'agglomération lilloise. 

Cette dernière a d'ailleurs témoigné de son agression auprès de La Voix du Nord. "Je revenais du théâtre, j’étais tout près d’un pont qui enjambe le canal de la Deûle. À ce moment-là, un individu est arrivé derrière moi par surprise et m’a mis un couteau sous la gorge", explique-t-elle. David Ramault oblige alors la jeune fille à le suivre sous la menace de son arme. La victime est tétanisée: "On est passé devant la rue où étaient toute ma famille et mes amies, mais j’étais incapable de crier".

L'adolescente se souvient d’un homme "brusque" qui répétait "Laisse-toi faire sinon je te tue, Laisse-toi faire sinon je vais te saigner". Aujourd'hui âgée de 27 ans, la jeune femme souhaite que le suivi des criminels sexuels soit renforcé.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




David Ramault aurait été vu par un témoin en train de s’exhiber dans un bus de la métropole lilloise.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-