Aveyron: deux personnes meurent dans un crash d'ULM

Aveyron: deux personnes meurent dans un crash d'ULM

Publié le 25/06/2018 à 12:47 - Mise à jour à 12:53
©Normandie ULM
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Deux sexagénaires ont trouvé la mort dimanche matin dans le crash de leur ULM à Arvieu, dans l'Aveyron. Les causes exactes de cet accident mortel ne sont pas encore formellement identifiées mais il se pourrait que l'engin ait percuté une ligne haute tension.

Deux hommes sont morts dimanche 24 au matin dans le crash de leur ULM à Arvieu, dans l'Aveyron. Comme l'a relaté Centre Presse Aveyron, l'une des deux victimes était bien connue dans le petit monde de l'aviation local.

Il s'agissait en effet de Georges Astruc, le président de l'aéroclub du Ségala, qui était donc un aviateur confirmé.

Il avait d'ailleurs participé au tournage d'une émission de Des Racines et des ailes à l'été 2016 à bord de son appareil dans le cadre d'un épisode du programme s'intéressant au Tarn et à l'Aveyron.

A voir aussi: Pyrénées-Orientales - collision en plein vol entre deux ULM

Une enquête judiciaire a été ouverte et confiée à la section de recherches de la gendarmerie des transports aériens de Roissy. Ils ne seront pas seuls à s'intéresser à l'affaire puisqu'ils bénéficieront de "l’appui de la brigade des transports aériens basée du côté de Toulouse Blagnac. Les Techniciens en identification criminelle du groupement de gendarmerie de l’Aveyron et la brigade de Naucelle épauleront leurs homologues".

Sur place, une équipe de démineurs a été dépêchée dimanche peu après les faits. Après s'être effondré sur le sol l'engin volant a en effet fait l'objet d'une importante perte de kérosène.

Les circonstances de l'accident mortel sont encore très floues. L'engin pourrait avoir été victime d'une panne ou encore son conducteur aurait pu être pris d'un malaise. Les forces de l'ordre chargées de l'enquête n'excluent pas non plus la possibilité que l'ULM accidenté ait pu heurter une ligne à haute tension, ce qui aurait inévitablement provoqué sa chute.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Deux sexagénaires ont trouvé la mort dans un crash d'ULM dimanche matin dans l'Aveyron (illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-