Besançon: des centaines de Gilets jaunes tentent d'entrer dans un commissariat

  •  Soutenez l'indépendance de FranceSoir, faites un don !  

Besançon: des centaines de Gilets jaunes tentent d'entrer dans un commissariat

Publié le 01/05/2019 à 17:49 - Mise à jour à 18:05
© FRANCOIS GUILLOT / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Un groupe de 200 à 300 Gilets jaunes ont tenté de pénétrer par effraction dans un commissariat de police de Besançon ce mercredi 1er mai. Aucune interpellation n'a encore été effectuée.

Alors que la ville de Besançon était le théâtre d'un rassemblement à l'occasion du 1er Mai et de la fête du Travail ce mercredi, entre 200 et 300 Gilets jaunes ont tenté d'entrer par effraction dans un commissariat de la ville.

Les services de la préfecture ont ainsi indiqué à Franceinfo que des tentatives d'intrusion avaient été constatées au niveau du parking, à l'arrière du bâtiment.

"Les forces de l'ordre ont riposté par des jets de gaz lacrymogènes", ont-ils souligné.

A voir aussi: En Direct: suivez l'évolution des manifestations du 1er mai

Ce mercredi en début d'après-midi, aucune arrestation n'a avait encore été effectuée.

Les faits se sont déroulés à l'issue de la manifestation syndicale du 1er Mai. Quelque 2.000 personnes étaient présentes et aucun débordement n'a été à déplorer. Mais alors que le cortège arrivait à sa fin, 500 Gilets jaunes se sont séparés de la foule et ont décidé d'aller bloquer la préfecture du Doubs.

Repoussés par les forces de l'ordre, au moins 200 individus ont alors contourné le bâtiment pour se rendre au parc de la Gare d'Eau où ils ont ensuite pénétré sur le parking de l'Hôtel de Police.

A lire aussi:

Gilets jaunes et 1er Mai: un "Benalla bloc" en plus du "Black bloc"?

La facture des mesures "gilets jaunes" atteint 17 milliards d'euros, selon Le Maire

Huit mois de prison avec sursis pour un Gilet jaune qui a crié "suicidez-vous" à des policiers

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Des centaines de Gilets jaunes ont tenté de pénétrer dans un commissariat de Besançon ce mercredi.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-