Charente-Maritime: Contrôlé ivre au volant trois fois en trois semaines

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 26 juin 2018
Mis à jour le 26 juin 2018
Image
Un ethylotest
Crédits
©Sipa
L'homme a été contrôlé à plus d'un gramme d'alcool par litre de sang à trois reprises.
©Sipa
Un Royannais a été contrôlé en état d'ivresse au volant à trois reprises entre le 7 et le 24 juin dernier. En cumulant ses autres infraction, il a virtuellement perdu 22 points sur son permis de conduire. Il a été placé en garde à vue à l'issue de son troisième contrôle.

On pourra parler de malchance, de karma ou simplement de justice. Un Royannais a été contrôlé trois fois par les forces de l'ordre en moins d'un mois alors qu'il était ivre au volant de son véhicule.

Le premier contrôle a eu lieu le 7 juin. Les policiers ont fait souffler le conducteur dans le ballon. L'éthylotest s'est révélé positif et a finalement affiché un taux d'1,14 gramme d'alcool par litre de sang, soit plus de deux fois le taux maximum autorisé.

Malgré ce premier avertissement, l'homme a récidivé et a une nouvelle fois été contrôlé positif le 20 juin. On pourra noter une forme de régularité puisque selon Sud Ouest, qui rapporte les faits, le taux affiché était une nouvelle fois d'1,14 gramme d'alcool par litre de sang.

Lire aussi: Arrêtée deux fois en 2h pour conduite en état d'ivresse, elle finit en garde à vue

La conduite en état d'ivresse est sanctionnée d'un retrait de six points sur le permis de conduire. De plus, celui-ci peut être suspendu lorsque le taux d'alcoolémie était supérieur à 0,8 gramme par litre. Par ailleurs, la récidive peut être sanctionnée d'une annulation du permis de trois ans, voire d'une peine de prison.

Le quotidien ne précise pas si le conducteur s'est fait retirer son permis suite à ce second contrôle. Il a en tout cas jugé bon de reprendre le volant, toujours en état d'ébriété, seulement quatre jours après, dimanche 24. Cette fois-ci, il affichait une alcoolémie d'1,92 gramme par litre, près de quatre fois la dose autorisée. Il a été repéré alors qu'il grillait un stop, infraction sanctionnée d'un retrait de quatre points.

L'homme, qui aura donc en quelques semaines commis suffisamment d'infraction pour perdre 24 points, a reconnu avoir bu un peu de vin blanc pour accompagner des huîtres. Il a été placé en garde à vue le jour même en attendant son procès.  

Si cette affaire peut faire sourire, la Sécurité routière rappelle que l'alcool est impliquée dans un tiers des accidents mortels de la route. L’auteur d’un accident sous l'emprise de l'alcool ayant provoqué le décès d’un tiers est passible d’une peine de sept ans de prison, d'une amende de 100.000 euros, d'un retrait de six points et d'une annulation de plein droit de 10 ans du permis de conduire.

À LIRE AUSSI

Image
Un ethylotest.
Oise: une automobiliste contrôlée avec 4,74 g d'alcool dans le sang
Une automobiliste a été contrôlée le 1er mai dernier à Noyon (dans l'Oise) avec 4,74g d'alcool par litre de sang. Les gendarmes ont d'abord reçu un signalement pour co...
Publié le 16 mai 2018
Société