Combien d'attentats ont été commis par des fichés "S" étrangers?

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Combien d'attentats ont été commis par des fichés "S" étrangers?

Publié le 26/03/2018 à 16:48 - Mise à jour à 16:59
©Thomas Samson/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'expulsion des fichés "s" étrangers est régulièrement proposée pour juguler la menace terroriste en France. Néanmoins, depuis 2015, seuls deux attentats ont été commis par des djihadistes rentrant dans cette catégorie.

Le sujet est récurent après chaque attentat meurtrier qui endeuille la France: la gestion des fichés "S", et notamment des étrangers. Marine Le Pen, Nicolas Dupont-Aignan ou encore Valérie Boyer ont encore demandé l'expulsion "immédiate" de tous les fichés "S" étrangers du territoire français.

De son côté, Christophe Castaner, président de la République en Marche, a expliqué sur Europe 1 que "60% des auteurs d'attentats ces dernières années ne sont pas fichés S et ne sont pas ressortissants étrangers. On peut vouloir se faire peur, on peut tenter d’en faire de la petite récupération politique… Je pense que le débat politique mérite mieux que ça".

Lire aussi - En France, quel fichage pour les radicalisés?

En effet, depuis les attentats de janvier 2015, seules deux attaques terroristes ont été perpétrés par des fichés "s" étrangers. Il s'agit de l'attentat manqué contre des églises de Villejuif en avril 2015 et qui a coûté la vie à Aurélie Châtelain, tuée par le terroriste présumé Sid Ahmed Glam (de nationalité algérienne). Vient ensuite la tentative d'attentat dans un Thalys le 21 août 2015, perpétré par Ayoub El Khazzani (de nationalité marocaine) et déjouée par des passagers du train.

Voir également - Fusillade dans le Thalys: Ayoub El Khazzani avait "une cible précise"

Les autres auteurs d'attentats en France étaient soit de nationalité française, soit binationaux, soit d'une autre nationalité mais suivi par des services de renseignements étrangers, ou encore inscrits au Fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste.

A noter que toutefois, les binationaux peuvent être déchus de leur nationalité française et par conséquent ils peuvent ainsi être expulsés du territoire national.  

La fiche S est un outil de police servant notamment à repérer un individu lorsqu'il tente de passer les frontières. Elle ne justifie pas à elle seule l'inscription au FSPRT qui regroupe actuellement les identités de plus 20.000 personnes. Il faut qu'il y ait d'autres facteurs aggravants, indiquant une radicalisation ou une volonté de passer à l'acte.

La fiche S est une balise et non un indice ou une preuve de culpabilité. Ainsi, transmettre les noms des fichés S de leurs communes aux maires, comme certains le demandent, ne serait pas forcément pertinent et est actuellement impossible en l'état de la loi.

A noter d'ailleurs que ce fichier est particulièrement large allant des soupçonnés de terrorisme aux activistes politiques, notamment d'ultragauche ou d'extrême-droite, mais aussi certains hooligans, selon différents degrés de dangerosité.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Seuls deux attentats ont été commis en France par des fichés "s" étrangers depuis 2015.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-