Corruption: les matches truqués sont "répandus" dans le tennis, selon des médias britanniques

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Corruption: les matches truqués sont "répandus" dans le tennis, selon des médias britanniques

Publié le 18/01/2016 à 11:36 - Mise à jour à 11:43
©Peter Sparks/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Une quinzaine de joueurs du top 50 mondial du tennis auraient truqué des matches en échange d'argent, selon des médias anglo-saxons. Certains auraient touché jusqu'à 50.000 euros par rencontre faussée.

Seize joueurs du top 50 mondial, y compris des vainqueurs de tournois du Grand chelem, sont soupçonnés d'avoir truqué des matches en lien avec des paris frauduleux au cours des dix dernières années, ont rapporté dimanche 17 la BBC et le site BuzzFeed.

"Lors de la décennie écoulée, seize joueurs du Top 50 mondial ont été signalés au comité d'éthique du tennis à propos de soupçons de matches truqués. Tous ces joueurs, parmi lesquels des vainqueurs de Grand Chelem, ont été autorisés à poursuivre leur carrière", selon la BBC.

Les deux médias britanniques, qui ne citent aucun nom de joueurs, affirment avoir eu accès à des preuves de corruption à grande échelle contenues dans des archives secrètes. Ces documents sont liés notamment à une enquête menée par l'ATP, l'instance dirigeante du circuit professionnel, en 2007, et montrent que des groupes de parieurs en Italie et en Russie ont misé des centaines de milliers de dollars sur des matches truqués, dont trois de Wimbledon.

"Le rapport confidentiel des enquêteurs destiné au comité d'éthique, qui date de 2008, suggérait que des investigations soient menées sur 28 joueurs, mais cela n'a jamais été suivi d'effet", affirme la BBC.

Selon ces médias, huit des joueurs signalés au comité d'éthique sont inscrits à l'Open d'Australie, qui a commencé lundi à Melbourne.

Selon l'un des enquêteurs, Mark Phillips, interrogé par la BBC, "un groupe d'environ dix joueurs était le plus souvent mis en cause et se trouvait à la racine du problème. Les preuves étaient fortes, il y avait une bonne chance de tuer (la corruption) dans l’œuf, de créer une forte dissuasion et d'éliminer les éléments corrupteurs".

Selon BuzzFeed, les représentants des groupes de parieurs clandestins contactaient les joueurs dans leurs chambres d'hôtel lors de grands tournois et leur promettaient 50.000 dollars ou plus de récompenses pour truquer leur match.

A Melbourne, le président de l'ATP Chris Kermode a démenti toute tentative d'escamotage. "Les autorités du tennis rejettent toute allégation selon laquelle des preuves de trucage de matches auraient été cachées ou ne feraient pas l'objet d'une enquête approfondie", a-t-il dit. "Notre approche, c'est la tolérance zéro envers toute forme de corruption. Nous ne sommes pas complaisants, nous sommes vigilants", a-t-il ajouté.

A propos de l'enquête de 2007, il a affirmé que les investigations sur un match douteux entre le Russe Nikolay Davydenko et l'Argentin Martin Vassallo Arguello n'avaient pas apporté d'indices suffisants. "Il nous faut des preuves et non des soupçons ou des ouï-dire", a-t-il ajouté, soulignant que 18 sanctions pour corruption avaient été prononcées, dont six suspensions à vie.

En 2009, l'ATP a introduit des règles anticorruption. Mais celles-ci ne sont pas rétroactives.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"Il nous faut des preuves et non des soupçons ou des ouï-dire", a déclaré le président de l'ATP Chris Kermode suite à ces révélations de presse.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-