Côtes-d'Armor: un enfant de 5 ans fugue pour retrouver le père Noël

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Côtes-d'Armor: un enfant de 5 ans fugue pour retrouver le père Noël

Publié le 11/12/2017 à 08:27 - Mise à jour à 08:29
©Joe Raedle/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un petit garçon de 5 ans a quitté sa maison à Lamballe (dans les Côtes-d'Armor), dimanche matin, parce qu'il avait envie de retrouver le père Noël. Une aide-soignante l'a aperçu en bord de route et a alerté les gendarmes, qui l'ont ramené chez lui et n'ont pas manqué de raconter cette historie insolite sur leur page Facebook.

Il ne reste même pas quinze jours avant Noël, mais pour Kenzo, un petit garçon de 5 ans qui habite à Lamballe (dans les Côtes-d'Armor), l'attente est bien trop longue alors il a décidé d'aller chercher lui-même ses cadeaux chez le père Noël.

L'histoire prête à sourire et se termine heureusement bien. Dimanche 10, tôt le matin, l'enfant a en effet quitté tout seul, et en toute discrétion, le domicile familial sans que ses parents ne s'en aperçoivent. Il n'était vêtu que d'un simple pyjama et portait ses chaussons, comme l'ont raconté les gendarmes des Côtes-d'Armor sur leur page Facebook.

Une aide-soignante, qui était sur le chemin du travail, l'a vu marcher tout seul sur le bord de la route, dans la froideur matinale, et a immédiatement prévenu les gendarmes qui ont envoyé une brigade sur place.

Et aussi: des avocats écrivent au père Noël pour réclamer un nouveau juge

Ces derniers ont commencé à faire du porte-à-porte pour retrouver la famille de Kenzo, puis l'un d'eux a pris l'enfant avec lui et, alors qu'il avait trouvé le quartier duquel l'enfant venait, lui a demandé de désigner sa maison. Ce qu'il a fait. Sa maman, qui ne s'était pas encore rendu compte que son fils avait disparu, a ouvert la porte et a pu le prendre dans ses bras.

Après un (gentil) avertissement à Kenzo, les gendarmes ont regagné leur caserne: "Les gendarmes ont rappelé à Kenzo que le père Noël trouvait de toute façon toutes les maisons, et lui ont conseillé de conserver ses rêves de cadeaux bien au chaud dans sa chambre en attendant le 25 décembre", est-il ainsi écrit dans le message posté sur Facebook.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le petit Kenzo, 5 ans, qui habite à Lamballe dans les Côtes-d'Armor, voulait voir le père Noël avant l'heure.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-