Deux mamans en grève de la faim : elles se battent pour récupérer leurs enfants

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Deux mamans en grève de la faim : elles se battent pour récupérer leurs enfants

Publié le 03/03/2021 à 22:00 - Mise à jour à 22:08
Pixabay
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Devant le tribunal d’Alès se joue une scène dramatique. Depuis le 1er mars, deux mamans ont entamé une grève de la faim pour  une durée de 15 jours, en signe de révolte. Elles protestent contre le placement « abusif », de leurs enfants. Deux autres mères, vivant le même drame, les rejoignent régulièrement.  Elles ont garé leur van devant le tribunal d’Alès, étalant de grandes banderoles pour afficher leur combat commun.  

L’union fait la force

Karine Trapp est la maman de deux garçons : Noah, 11 ans et Samuel 6 ans. Ils lui ont été enlevés en mai 2017 à la suite d’une décision du tribunal de Mende. La fratrie a été ensuite séparée. Samuel vit avec son père tandis que Noah a été placé en foyer. Selon le docteur Labrèze*, compagnon de Karine Trapp, des rapports de la Protection Judiciaire de la Jeunesse préconisaient un retour rapide de Noah auprès de sa maman, la décision de la justice est pourtant restée inchangée. 

Laura Villot est la maman de Néo, âgé de 4 ans. Elle se bat, elle aussi, contre une décision du tribunal d’Alès lui ayant retiré la garde de son fils. Elle dénonce, quant à elle, une exclusion parentale « abusive ».

Ces deux mamans ont décidé d’entamer cette grève de la faim pour tenter de se faire entendre et dénoncer ces décisions qu’elles jugent néfastes pour leurs enfants.

Elles sont accompagnées médicalement par le docteur Jean-Philippe Labrèze. Ce dernier  soutient également  sa compagne Karine Trapp dans son combat et a même rédigé une lettre ouverte adressée aux acteurs principaux de ces décisions de justice. Il avait co-signé en novembre 2020 un article mettant en avant la maltraitance de la justice auprès des enfants, paru dans FranceSoir. 

 

 

*Source : lettre ouverte du docteur Labrèze

**Source : page Facebook Karine Trapp Noah Samuel

 

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Pixabay

Newsletter





Commentaires

-