Deux militants présumés de l'ETA jugés pour avoir tiré sur des gendarmes

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Deux militants présumés de l'ETA jugés pour avoir tiré sur des gendarmes

Publié le 19/09/2016 à 14:58 - Mise à jour à 15:00
©Fayolle Pascal/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Le procès des deux indépendantistes basques s'ouvre ce lundi à Paris, devant la cour d'Assises spécialement composée pour les affaires terroristes. En avril 2011, ils avaient été interpellés après une course poursuite avec les gendarmes de Creuse et de Corrèze.

Le procès de deux membres présumés de l'ETA, accusés de tentative de meurtre sur des gendarmes en 2011 lors d'une course-poursuite en Corrèze et en Creuse, s'est ouvert ce lundi 19 à Paris. Itziar Moreno, jeune femme de 34 ans et Oier Gómez Mielgo, jeune homme de 33 ans, sont jugés notamment pour tentatives de meurtre sur des gendarmes, port d'armes, faux et usage de faux, le tout en relation avec une entreprise terroriste. Ils comparaissent devant la cour d'assises spéciale de Paris, compétente en matière de terrorisme, composée uniquement de magistrats professionnels et non de jurés populaires comme une cour d'assises classique.

A l'ouverture du procès, les deux accusés sont apparus souriants et silencieux. Souriants car manifestement ravis de voir leurs proches et soutiens dans la salle d'audience, qui les ont applaudis à leur entrée dans le box. Silencieux car, fidèles à la ligne de conduite des membres de l'ETA, ils ont refusé de répondre aux questions - tout comme pendant l'enquête - se contentant à peine de confirmer leur état-civil. Ils avaient été arrêtés le 10 avril 2011 dans la Creuse, après une course poursuite qui avait démarré la veille.

La conductrice, identifiée comme étant Itziar Moreno, au volant d'une voiture volée, avait refusé un contrôle de routine et forcé un barrage routier. Deux gendarmes avaient pris en chasse la voiture dont le passager, identifié comme étant Oier Gómez Mielgo avait tiré sur eux.

Durant la course-poursuite, un véhicule de la gendarmerie a essuyé des tirs, son conducteur touché à une épaule. La voiture des fuyards a ensuite été retrouvée, vide au bord d'une route. Quelques jours plus tard, l'ETA avait affirmé dans un communiqué que cette fusillade était contraire à la politique de l'organisation.

Le verdict est attendu en début de semaine prochaine. L'ETA est tenue pour responsable de la mort de 829 personnes en plus de 40 ans. Fondée en 1959, elle a renoncé à la lutte armée en octobre 2011 mais refuse de rendre les armes et de se dissoudre, comme l'exigent Madrid et Paris.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le procès de deux membres présumés de l'ETA, accusés de tentative de meurtre sur des gendarmes en 2011 lors d'une course-poursuite en Corrèze et en Creuse, s'est ouvert ce lundi 19 à Paris.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-