Drôme: un jeune homme tue une femme de 39 ans "pour voir ce que ça fait"

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Drôme: un jeune homme tue une femme de 39 ans "pour voir ce que ça fait"

Publié le 08/07/2018 à 14:54
©Gérard Julien/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Un jeune homme de presque 23 ans a été mis en examen pour assassinat, après avoir poignardée une femme de 39 ans, qu'il avait pris en stop dans la Drôme. Lorsqu'il s'est rendu à la police, il a expliqué qu'il avait tué "pour voir ce que ça fait".

Le jeudi 21 juin dernier, les policiers du commissariat de Montélimar (Drôme) ont auditionné un jeune homme de presque 23 ans, qui était venu avouer le meurtre d'une femme de 39 ans, qu'il avait pris en stop deux jours plus tôt.

En confessant son crime, le tueur, qui a poignardé sa victime d'une quinzaine de coups de couteau, a révélé qu'il s'en était pris à elle au hasard, pour voir "ce que cela fait d'ôter la vie".

Selon le JDD, qui rapporte l'information ce dimanche 8 juillet, le récit qu'a fait cet individu du meurtre a glacé le sang des policiers forcés de l'écouter jusqu'au bout.

"Je lui ai dit que c'était juste pour ma découverte personnelle. Je l'ai frappée plusieurs fois à la carotide, à la tête puis une fois au cœur. Quand j'ai pensé qu'elle était morte, je suis reparti", aurait-il ainsi déclaré sans émotion.

Voir aussi: Drôme - un homme s'accuse du meurtre d'une auto-stoppeuse

Quand le lieutenant en charge de l'interrogatoire lui a demandé pourquoi il s'était rendu à police, deux jours après les faits, il a ajouté: "Je n'ai pas eu ce que je pensais obtenir. En fait, ça ne m'a pas fait plaisir, j'ai trouvé ça très neutre. Alors, cela ne valait pas le coup de recommencer. Mais comme c'était fait et qu'elle allait être découverte, j'ai préféré prendre les devants. En fait, il y a plusieurs années que j'avais envie de savoir ce que ça faisait de tuer quelqu'un".

Le corps de la victime, qu'il a tuée après l'avoir déposée à Sommières (Gard), avait été découvert le soir du meurtre.

Après ses aveux, Mathieu D., le suspect, a été mis en examen pour assassinat.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Un jeune homme de presque 23 ans a avoué le meurtre d'une auto-stoppeuse jeudi 21 juin, expliquant que c'était pour sa "découverte personnelle". (Illustration)

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-