Etats-Unis: la police abat un jeune homme noir suspecté de vol à main armée

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 16 août 2019 - 17:33
Image
De'Von Bailey
Crédits
©Capture d'écran
De'Von Bailey, un jeune homme noir de 19 ans, est mort après avoir reçu trois balles dans le dos de policiers blancs.
©Capture d'écran

Un jeune homme noir de 19 ans, suspecté de vol à main armée, a été tué par des policiers blancs, qui lui ont tiré dans le dos alors qu'il s'enfuyait, début août à Colorado Springs (Etats-Unis). La famille, qui inhume le défunt ce vendredi 16 août, réclame justice.

De'Von Bailey, un jeune homme noir de 19 ans, a été tué par des policiers blancs début août à Colorado Springs. Lui et un complice présumé étaient suspectés de vol à main armé. Ils ont été interpellés en pleine rue par plusieurs agents qui leur ont demandé de mettre les mains en l'air. Ils ont obtempéré.

Mais quand un policier s'est approché pour vérifier qu'ils n'avaient pas d'armes sur eux, De'Von Bailey s'est enfui en courant. Deux policiers, qui portaient des caméras embarquées sur leurs uniformes, l'ont poursuivi, lui ont intimé l'ordre de mettre les mains en l'air, puis lui ont tiré dessus à plusieurs reprises, l'atteignant au dos.

Le jeune homme s'est vite écroulé au sol. Sur les images (que France-Soir a choisi de ne pas diffuser ici pour leur caractère violent et choquant), on voit les policiers lui plaquer les bras dans le dos, le menotter, et lui découper le short.

Les agents parlent d'un pistolet que De'Von avait sur lui. On voit effectivement un étui noir pouvant potentiellement contenir une arme tomber de son short.

Lire aussi: Scandale "raciste" au Texas - la police traîne un Noir par une corde

Le jeune homme est mort peu de temps après. Son poumon gauche et son cœur ont été perforés.

Les images de l'intervention ont été diffusées sur les réseaux sociaux. Sa famille les a visionnées et a porté plainte, jugeant que jamais De'Von n'avait représenté une menace pour ces policiers et que les tirs qu'il a reçus dans le dos étaient totalement injustifiés.

Depuis la mort du jeune homme, qui doit être enterré ce vendredi, des manifestations pour réclamer justice sont organisées dans sa ville et devant le siège de la police.

Une enquête est en cours. Les deux policiers qui ont tiré sur De'Von pourraient être poursuivis.

La loi américaine, comme la loi du Colorado, interdit les membres de forces de l'ordre de tirer dans le dos d'un suspect en fuite, à moins d'avoir une raison valable de croire que l'individu puisse blesser ou tuer un policier ou quelqu'un d'autre s'il n'était pas arrêté.

Voir aussi:

Cinq ans après, un policier jugé pour la mort d'un Noir lors d'une arrestation à New York

Liam Neeson honteux d'avoir voulu "tuer" un Noir pour venger une proche violée

USA: un policier tue un agent de sécurité noir qui venait de neutraliser un tireur

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don