Etats-Unis: la police abat un jeune homme noir suspecté de vol à main armée

Etats-Unis: la police abat un jeune homme noir suspecté de vol à main armée

Publié le 16/08/2019 à 15:33 - Mise à jour à 15:36
©Capture d'écran
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un jeune homme noir de 19 ans, suspecté de vol à main armée, a été tué par des policiers blancs, qui lui ont tiré dans le dos alors qu'il s'enfuyait, début août à Colorado Springs (Etats-Unis). La famille, qui inhume le défunt ce vendredi 16 août, réclame justice.

De'Von Bailey, un jeune homme noir de 19 ans, a été tué par des policiers blancs début août à Colorado Springs. Lui et un complice présumé étaient suspectés de vol à main armé. Ils ont été interpellés en pleine rue par plusieurs agents qui leur ont demandé de mettre les mains en l'air. Ils ont obtempéré.

Mais quand un policier s'est approché pour vérifier qu'ils n'avaient pas d'armes sur eux, De'Von Bailey s'est enfui en courant. Deux policiers, qui portaient des caméras embarquées sur leurs uniformes, l'ont poursuivi, lui ont intimé l'ordre de mettre les mains en l'air, puis lui ont tiré dessus à plusieurs reprises, l'atteignant au dos.

Le jeune homme s'est vite écroulé au sol. Sur les images (que France-Soir a choisi de ne pas diffuser ici pour leur caractère violent et choquant), on voit les policiers lui plaquer les bras dans le dos, le menotter, et lui découper le short.

Les agents parlent d'un pistolet que De'Von avait sur lui. On voit effectivement un étui noir pouvant potentiellement contenir une arme tomber de son short.

Lire aussi: Scandale "raciste" au Texas - la police traîne un Noir par une corde

Le jeune homme est mort peu de temps après. Son poumon gauche et son cœur ont été perforés.

Les images de l'intervention ont été diffusées sur les réseaux sociaux. Sa famille les a visionnées et a porté plainte, jugeant que jamais De'Von n'avait représenté une menace pour ces policiers et que les tirs qu'il a reçus dans le dos étaient totalement injustifiés.

Depuis la mort du jeune homme, qui doit être enterré ce vendredi, des manifestations pour réclamer justice sont organisées dans sa ville et devant le siège de la police.

Une enquête est en cours. Les deux policiers qui ont tiré sur De'Von pourraient être poursuivis.

La loi américaine, comme la loi du Colorado, interdit les membres de forces de l'ordre de tirer dans le dos d'un suspect en fuite, à moins d'avoir une raison valable de croire que l'individu puisse blesser ou tuer un policier ou quelqu'un d'autre s'il n'était pas arrêté.

Voir aussi:

Cinq ans après, un policier jugé pour la mort d'un Noir lors d'une arrestation à New York

Liam Neeson honteux d'avoir voulu "tuer" un Noir pour venger une proche violée

USA: un policier tue un agent de sécurité noir qui venait de neutraliser un tireur

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




De'Von Bailey, un jeune homme noir de 19 ans, est mort après avoir reçu trois balles dans le dos de policiers blancs.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-