Le garçon autiste de 10 ans menotté brutalement par un policier, les parents s'indignent (vidéo)

  •  Soutenez l'indépendance de FranceSoir, faites un don !  

Le garçon autiste de 10 ans menotté brutalement par un policier, les parents s'indignent (vidéo)

Publié le 16/08/2018 à 13:48 - Mise à jour à 14:02
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Scandale dans une école au Texas: des parents ayant constaté que leur enfant autiste de 10 ans était revenu avec des marques ont exigé de voir des images de vidéosurveillance. Ils ont constaté que leur petit garçon avait été menotté sans ménagement par un officier de police.

C'est une vidéo qui a fait le tour des médias américains et provoque l'émotion, en plus de l'incompréhension totale des parents qui exigent des explications. Un enfant autiste de 10 ans a en effet été maîtrisé sèchement puis menotté les mains dans le dos par un officier de police au Texas, après un problème comportemental. Les images de la scène montrent une intervention "musclée" sur un enfant visiblement terrorisé.

Le petit garçon, Thomas, a en fait été arrêté deux fois, la première le 23 avril, la seconde le 30. C'est lors de la seconde arrestation que les parents ont compris que quelque chose n'allait pas, le garçon étant revenu de son école de Denton avec des marques.

Les deux parents ont alors exigé de voir les images de vidéosurveillance pour comprendre l'origine de ces signes de violence, craignant que les enseignants aient pu se montrer brutaux. Ils allaient tomber sur bien pire.

Sur les images, on peut voir l'enfant, qui a besoin d'un encadrement spécifique, visiblement désobéissant et tentant d'échapper au personnel enseignant en se cachant dans sorte de grand casier ouvert. Thomas est finalement sorti de là, et un officier de police, Eric Coulston, présent à l'école (un "School Resource Officers" selon la terminologie administrative américaine) l'emmène dans une pièce à part, le menaçant: "Tu veux les menottes?" Thomas hurle, en guise de réponse, "va-t-en!". Le jeune garçon se débat, l'officier l'immobilise alors en lui disant: "Nous revoici comme nous étions l'autre jour". L'enfant sera ensuite retenu pendant deux heures.

(Voir la vidéo de l'intervention du 30 avril, attention: certaines images peuvent choquer)

Interrogée par les médias américains, la police assume pour l'instant clairement l'action de son agent. Dans un communiqué, les représentants de la police de Denton expliquent que l'enfant faisait tournoyer une souris d'ordinateur près de ses camarades puis, lorsque le policier l'aurait emmené à part, il aurait craché sur l'agent et lui aurait donné des coups de pied. Pour la police, il n'y en apparence aucune violation du règlement. Le fait que le petit Thomas soit autiste ne rentre visiblement pas en compte.

De plus, la législation du Texas autorise des personnels "entraînés" (policiers ou enseignants) à maîtriser physiquement les élèves suivant un cursus spécialisé si l'intégrité physique de l'élève ou de ses camarades est en jeu.

Les parents ont retiré Thomas de l'école et étudie la possibilité de poursuivre l'établissement en justice. Environ 40% des écoles américaines ont recours à des "School Resource Officers" au moins un jour par semaine).

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


L'enfant a été menotté pendant deux heures.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-