Guyane: armé d'une hache, il attaque les policiers en criant "Allah Akbar"

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 03 juillet 2018 - 10:58
Image
L'arme d'un policier.
Crédits
©Philippe Huguen/AFP
Un policier a tiré sur un homme qui menaçait ses collègues avec une hache.
©Philippe Huguen/AFP
Un homme a été blessé par les forces de l'ordre lundi à Cayenne après les avoir menacées avec une hache lors d'une opération de police. L'individu avait crié "Allah Akbar".

Pour l'heure, l'enquête ne s'oriente pas sur un acte de nature terroriste mais la situation pourrait évoluer à mesure de l'avancée des investigations. Un homme armé d'une hache a été blessé par un tir des forces de l'ordre lundi 2 à Cayenne (Guyane) alors qu'il se montrait menaçant envers des policiers municipaux et nationaux. L'individu s'était jeté sur ces derniers en cirant "Allah Akbar".

Les faits se sont déroulés vers 9h du matin dans la préfecture guyanaise au cours d'une opération d'expulsion dans une zone d'habitations illégales avec intervention de la police municipale. Le suspect, résidant sur place, aurait alors "surgi avec une hache en se montrant menaçant" a expliqué le procureur de la République de Cayenne Eric Vaillant. Les policiers nationaux de Cayenne ont été appelés en renfort et ont fait"usage à deux reprises du flashball pour désarmer l'individu qui continuait à avancer en criant «Allah Akbar»", a souligné le magistrat.

Lire aussi - Tours: couteau à la main et hurlant "Allah Akbar" aux policiers, un homme arrêté

Faute de pouvoir arrêter l'individu avec des armes non-létales et face au danger que représentait le forcené, un fonctionnaire de police a fait usage de son arme de service. "Pour protéger un camarade en danger, un policier a tiré à une reprise avec son arme à feu de service, blessant l'individu au niveau de l'aine. Le blessé a été hospitalisé dans un état grave actuellement stabilisé", a rapporté Eric Vaillant.

L'enquête a permis d'établir rapidement que le suspect était d'origine haïtienne et connu des services de police pour des faits de violences. Une enquête a été ouverte et confiée à l'antenne du service régional de police judiciaire (SRPJ) à Cayenne pour des faits "tentative de meurtre sur personne dépositaire de l'autorité publique".

Voir - Agression au cri d'"Allah Akbar": une suspecte ni radicalisée, ni irresponsable

A ce stade, le parquet antiterroriste de Paris n'a pas été saisi de l'affaire. "S'agissant de violences commises sur des policiers par un individu dont il convient de vérifier l'éventuelle radicalisation islamiste, le parquet antiterroriste de Paris a été informé mais il ne s'est pas saisi de l'affaire, laissant le parquet de Cayenne s'en occuper", a souligné le procureur.

De son côté, le policier qui a fait usage de son arme a également été entendu par les enquêteurs comme le veut la procédure.

À LIRE AUSSI

Image
Une prise d'otage était en cours vendredi matin dans un supermarché de l'Aude
Tours: couteau à la main et hurlant "Allah Akbar" aux policiers, un homme arrêté
Ce mercredi, un homme de 30 ans a été arrêté après des tentatives d'agression sur un pont de Tours. Le suspect, armé d'un couteau, a hurlé "Allah Akbar" à l'arrivée de...
20 juin 2018 - 21:46
Société
Image
Un membre de la police technique et scientifique relève des indices devant le magasin Leclerc de la Seyne-sur-Mer après une attaque au cuttter, le 17 juin 2018 dans le Var
Agression au cri d'"Allah Akbar": une suspecte ni radicalisée, ni irresponsable
La femme qui a agressé plusieurs personnes au cutter à La Seyne-sur-Mer au cri d'"Allah Akbar" a été jugée responsable de ses actes lors d'un examen psychiatrique. Une...
19 juin 2018 - 16:51
Société
Image
Localisation de La Seyne-sur-mer, où une femme a blessé deux personnes avec un cutter dans un supermarché
Attaque au cutter au cri d'"Allah Akbar": l'assaillante voulait être tuée
La jeune femme qui a agressé des clients d'un supermarché dimanche à la Seyne-sur-Mer fait l'objet d'une expertise psychiatrique pour déterminer si il s'agit de l'acte...
18 juin 2018 - 12:51
Société
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don