Il propose de payer son amende SNCF contre faveurs sexuelles

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Il propose de payer son amende SNCF contre faveurs sexuelles

Publié le 05/08/2019 à 13:55 - Mise à jour à 14:18
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Un homme d'une trentaine d'années a été interpellé dimanche à Angers après avoir proposé à une mineure une relation sexuelle en échange du paiement de son amende SNCF. Il était en état d'ébriété au moment des faits.

Le passager serviable s'est en quelques instants transformé en prédateur sexuel. Un père de famille de 35 ans a été interpellé, ivre, dimanche en gare d'Angers pour avoir proposé à une adolescente de 17 ans de payer son amende SNCF en échange de faveurs sexuelles.

L'homme était pourtant apparu très prévenant envers la victime. Celle-ci se trouvait dans le train qui en provenance de Rennes avec un billet valable mais sans la carte de réduction correspondante. La contrôleuse lui a alors fait savoir qu'elle risquait une amende.  

Lire aussi: Harcèlement de rue - les associations féministes tirent un bilan mitigé

"Un passager accompagné de sa fillette de trois ans s’en émeut. Il lance à la cantonade que tout le monde va se cotiser pour payer la sanction", rapporte Ouest France. Mais une fois la contrôleuse partie, l'homme lui aurait proposé de le "remercier" en le rejoignant dans les toilettes pour un rapport sexuel.

La jeune fille a averti la contrôleuse qui a fait stopper le train en gare d'Angers afin que les forces de l'ordre puissent interpeler l'individu. Celui-ci présentait un taux d'alcoolémie de près d'un gramme par litre de sang et a donc été placé en cellule de dégrisement. Il a été relâché par la suite en attendant d'éventuelles poursuites.

Si les faits n'évoquent aucune agression sexuelle, ces propos pourraient tomber sous le coup de la récente loi sur les outrages sexistes, qui réprime le fait "d''imposer à une personne tout propos ou comportement à connotation sexuelle ou sexiste qui soit porte atteinte à sa dignité en raison de son caractère dégradant ou humiliant" ou de créer "à son encontre une situation intimidante, hostile ou offensante". Il risquerait alors une contravention de 5e classe, le fait d'avoir ce genre de comportement dans les transports en commun constituant une circonstance aggravante.

On ignorait ce lundi si la victime avait porté plainte. La loi pénalisant les "outrages sexistes", adoptée l'an dernier, a donné lieu à 447 amendes depuis son entrée en vigueur en août, a annoncé mardi devant les députés la secrétaire d'État chargée de l'Egalité femmes/hommes, Marlène Schiappa.

Voir:

447 amendes pour "outrage sexiste" depuis août, annonce Schiappa

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


L'homme a été interpellé en état d'ébriété.

Newsletter





Commentaires

-