Il traîne un chien en scooter et filme, 30 millions d'amis porte plainte

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 07 février 2018
Mis à jour le 07 février 2018
Image
Un chien traîné par un scooter.
Crédits
©Capture d'écran Twitter
Un individu a traîné de force son chien derrière son scooter.
©Capture d'écran Twitter
Sur Snapchat, un jeune homme a publié mardi une vidéo sur laquelle on voit un chien traîné par un scooter. Une séquence qui a rapidement suscité l'indignation et la colère des internautes. Alertée, la Fondation 30 millions d'amis a annoncé qu'elle allait porter plainte.

Les images sont choquantes. Sur Snapchat, un jeune homme a publié mardi 6 une vidéo sur laquelle on voit un chien traîné par un scooter, une séquence qui a rapidement suscité l'indignation et la colère des internautes. Visiblement, le propriétaire de l'animal aurait voulu le punir, le chien a terminé les pattes en sang.

Rapidement, la mobilisation des internautes a permis de rassembler quelques informations sur le lieu et l’auteur de la vidéo, des éléments importants qui ont été transmis aux autorités. La police nationale a d'ailleurs posté une publication sur Twitter après avoir été alertée par cette affaire: "Vous avez été nombreux à nous faire remonter cette vidéo de maltraitance animale. Elle nous a déjà été signalée. Nos enquêteurs sont mobilisés. Merci de votre vigilance".

Sans surprise, les défenseurs des animaux ont rapidement réagi, à commencer par la Fondation 30 millions d'amis qui a déposé une plainte pour "actes de cruauté et actes de sévices envers un animal domestique apprivoisé ou tenu en captivité". Contactée par le Huffington Post,  elle a confié que l'individu avait été identifié mais qu'il n'avait pas encore été interpellé.  

De son côté, One Voice, a annoncé avoir porté plainte pour "actes de torture, et de barbarie". "Il y a de la part de l'auteur de cet acte l'intention d'infliger des souffrances à un être sensible et vulnérable. Ces faits témoignent d'une grande perversité", a expliqué au quotidien Murielle Arnal, la fondatrice de l'association.

Lire aussi - Acte de cruauté envers un animal domestique: que risque la personne responsable des sévices?

En France, une telle action est sévèrement punie. L'auteur de sévices graves ou d'actes de cruauté encourt à titre principal une peine de deux ans d'emprisonnement et de 30.000 euros d'amende. Des peines complémentaires sont également prévues comme l'interdiction de détenir un animal. Dans une moindre mesure, il peut être confisqué et remis à une association de protection animale.

La vidéo est visible ici. Attention, son contenu est de nature à heurter la sensibilité de certains spectateurs.

 

 

À LIRE AUSSI

Image
Un bichon.
Cruauté envers les animaux: un chien congelé vivant par son maître
Pour se débarrasser de sa chienne, un homme vivant dans l'une des villes les plus froides au monde a décidé de la congeler vivante, selon une information rapportée lun...
Publié le 28 novembre 2017
Société
Image
Un chien chez le vétérinaire.
Acte de cruauté envers un animal domestique: que risque la personne responsable des sévices?
Les associations de protection animale sont en émoi suite aux nombreux faits divers recensant des actes de cruauté infligés à des animaux domestiques. Pour "FranceSoir...
Publié le 16 juin 2017
Société
Image
Chien, Maltraitance, SPA, Etat, Décomposition, Avancée
Aisne: la SPA trouve un chien vivant mais en état de décomposition avancée
La SPA d'Hirson, dans l'Aisne, a partagé des images insoutenables sur sa page Facebook mercredi. L'association a retrouvé un chien vivant mais en état de décomposition...
Publié le 01 décembre 2017
Société