Isère: la police abat un chien jugé dangereux, indignation sur Internet (vidéo)

Isère: la police abat un chien jugé dangereux, indignation sur Internet (vidéo)

Publié le 18/10/2018 à 14:31 - Mise à jour à 14:37
©Bebert Bruno/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Des policiers municipaux ont abattu un chien en divagation mercredi en Isère, provoquant une polémique sur les réseaux sociaux. Des internautes estiment qu’ouvrir le feu était disproportionné.

Pour certains internautes, le chien ne représentait pas de danger. Des policiers municipaux de L’Isle-d’Abeau en Isère ont ouvert le feu sur un chien errant mercredi. L'animal, de race american staffordshire, a été reçu plusieurs tirs alors qu'il était en état de divagation.

Selon Le Dauphiné Libéré, qui rapporte l'information, le chien errant avait été signalé aux policiers qui ont tenté de le capturer à plusieurs reprises avec une perche, sans succès, avant que la situation ne dégénère.

Lire aussi - Bouches-du-Rhône: un chasseur tue le chien d'un particulier et s'enfuit 

Sur les images de la vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, un premier policier a d’abord sorti son arme et a fait feu une première fois sur l’animal. Le chien s’est alors enfui en hurlant et trois autres coups de feu ont retenti. Le canidé ne serait pas mort sur le coup. Il a été emmené chez un vétérinaire où il a succombé à ses blessures dans la soirée. Le quotidien précise que l'animal en question était détenu sans autorisation par son propriétaire.

L'auteur de la vidéo des faits s'est montré par ailleurs particulièrement insultant à l'égard des forces de l'ordre et notamment le premier policier qui a ouvert le feu. "Il était inoffensif: des familles avec des poussettes, des personnes promenant des chiens passaient devant lui sans qu'il ne réagisse", a-t-il témoigné auprès de France 3.

Dans un communiqué transmis à la presse, ce jeudi 18, le maire de la commune indique que le signalement à la police municipale a été fait par la gendarmerie pour un chien "qui attaquerait des piétons (...). A leur arrivée sur les lieux, ils localisent le chien qui divague sur le trottoir et présente des blessures. Les policiers ont des difficultés à le capturer. Eu égard aux risques pour la population et pour les agents sur place les policiers municipaux se voient contraints de le neutraliser à 18h50". 

"Ce qui me traumatise moi, c’est que cette personne a filmé alors que les policiers et les gendarmes l’en ont dissuadé afin de ne pas en rajouter. Il a alors insulté les agents alors que la situation était tendue. Ce comportement est inadmissible, ce n’est pas une attitude citoyenne", a expliqué le maire de la ville.

Une pétition a été mise en ligne pour dénoncer la réaction de la police municipale. Elle recueille déjà près de 3.000 signatures.

Voir:

Hérault: son teckel se fait massacrer par des chiens de chasse 

Un boa tente de tuer leur chien, des enfants l'en empêchent (vidéo)

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La police municipale de l'Isle-d’Abeau a abattu un chien en divagation.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-