Istanbul: l'auteur de l'attentat du Nouvel An dans une discothèque arrêté

Istanbul: l'auteur de l'attentat du Nouvel An dans une discothèque arrêté

Publié le 17/01/2017 à 10:54 - Mise à jour à 11:03
©Photo AFP/Dogan News Agency/Turkish police
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

L'homme ayant perpétré au nom de Daech un attentat dans une discothèque d'Istanbul la nuit de la Saint-Sylvestre, dans lequel 39 personnes ont été tuées, a été arrêté lundi soir par la police turque. Il était dans un appartement du quartier d'Esenyurt, où il vivait avec son fils, confié aux services sociaux.

Après deux semaines de recherches, les autorités turques ont enfin mis la main sur le terroriste ayant ouvert le feu pour tuer 39 personnes, la nuit du jour de l'An, à Istanbul, lors d'un attentat dans une discothèque très fréquentée: le Reina. Daech avait revendiqué cette attaque. Le suspect avait rapidement été identifié par les services secrets comme un homme de 34 ans d'origine ouzbèke, opérant sous le nom de code d'Abou Mouhamed Horasani au sein de groupe djihadiste.

Selon l'agence officielle Anatolie, l'homme a été arrêté lundi 16 au soir. Sa véritable identité serait Abdulgadir Masharipov. Il a été interpellé après une opération de police musclée, menée conjointement avec les services secrets turcs, dans l'appartement où il résidait avec son fils de quatre ans dans le quartier d'Esenyurt. Le visage tuméfié de l'individu, maintenu fermement au cou par un policier, a fait le tour des réseaux sociaux après cette arrestation. A noter que l'enfant a immédiatement été confié aux services sociaux.

Selon les médias locaux, Abdulgadir Masharipov était un tireur entraîné, expert d'armes, ayant combattu pour Daech en Syrie. Il a reconnu les faits après son arrestation. La police a interpellé quatre autres personnes lundi soir aux côtés du terroriste: un homme d'origine kirghize et trois femmes venant d'Egypte, du Sénégal et de Somalie. Depuis l'attentat, des dizaines de personnes ont été arrêtées et plusieurs ont été placées en détention.

"Je félicite notre police qui a arrêté l'auteur du massacre d'Ortakoy" a tweeté le porte-parole du gouvernement Numan Kurtulmus. "Notre lutte contre le terrorisme et les pouvoirs à l'œuvre se poursuivra jusqu'à la fin" a-t-il également écrit. 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'auteur de l'attentat d'Istanbul a reconnu les faits après son arrestation. Il avait opéré sous le nom de code Etat Islamique de Abou Mouhamed Horasani.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-