Le bébé meurt ligoté dans son lit: les parents devant la justice

Le bébé meurt ligoté dans son lit: les parents devant la justice

Publié le 10/10/2018 à 11:28 - Mise à jour à 11:35
© DIDIER PALLAGES / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Les parents d'une petite fille morte dans son lit près de Liverpool en mars dernier sont jugés pour homicide involontaire. Ayant apparemment du mal à gérer leur enfant, ils avaient transformé son lit en piège mortel dans lequel elle était ligotée.

La grand-mère de l'enfant décédé a décrit une installation "horrifiante" en parlant du lit dans lequel la petite Ellie-May est morte en mars dernier. La justice britannique tente désormais de comprendre comment et pourquoi ses parents ont pu en arriver à ligoter et entraver leur fille au point qu'elle succombe à 19 mois.

Les témoignages des proches dressent le portait de trois jeunes gens (la mère de 19 ans, le beau-père et le colocataire de 20 ans) qui vivaient dans des conditions précaires (avec l'enfant dans un trois pièces) et n'arrivaient pas à s'occuper du bambin.

Voir: Isère - un bébé d'un mois tué sur fond d'alcoolisme et toxicomanie des parents

Le soir du drame, le grand-père de l'enfant avait ainsi été appelée par sa fille, laquelle n'arrivait pas à faire cesser les pleurs du bébé. C'est lui qui se rendra compte en arrivant quelques heures plus tard que la petite ne respirait plus. Elle ne pourra pas être ranimée.

L'autopsie a conclu qu'Ellie-May était morte en raison d'une "contrainte imposée par des ligatures dans une position face couchée", le tout compliqué par une hyperthermie. Souhaitant, semble-t-il, maintenir la petite dans son lit, ses parents avait transformé le meuble aux couleurs de La Reine des neiges en instrument de mort.

Un sommier, des couvertures, et divers liens parmi lesquels des cables électriques maintenaient l'enfant au niveau de la poitrine et des chevilles. "Je leur ai dit qu'il devait démonter ce lit parce qu'il était dangereux et qu'elle pourrait s'étouffer sous les couvertures", a expliqué la grand-mère de l'enfant. Certains élément suggèrent même que la fillette aurait été directement attachée aux barreaux à certains moments.

Les trois jeunes adultes sont accusés d'homicide involontaire. Ils ont plaidé non-coupable devant le tribunal de Liverpool. Le procès se poursuit en ce début octobre.

Lire aussi:

Elle cachait son bébé mort dans la consigne d'une gare depuis plus de 4 ans

 

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les parents ligotaient leur enfant dans son lit, ce qui a causé sa mort.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-