Le maire du Havre flashé à 150 km/h

Le maire du Havre flashé à 150 km/h

Publié le 05/10/2015 à 16:59 - Mise à jour à 17:12
©Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Contrôlé à 40 km/h au-dessus de la limite autorisée, le maire du Havre Edouard Philippe a choisi de faire son mea culpa en révélant lui-même l'infraction. En plus d'une amende et d'un retrait de points, il risque la suspension de son permis de conduire.

Le maire a préféré mettre fin à la polémique avant qu'elle ne débute. Edouard Philippe, édile (LR) du Havre et député de Seine-Maritime, a confessé ce lundi par voix  de communiqué avoir été flashé à 150 km/h. Il risque ainsi le retrait de son permis de conduire.

L'élu se rendait le 2 octobre dernier à Paris pour des raisons familiales et circulait sur l'autoroute A13 à bord d'une voiture de la ville du Havre. A hauteur de Tourville-la-Rivière, sur une portion de route limitée à 110 km/h, il a été arrêté par les gendarmes. Le radar indiquait qu'il roulait à 155km/h avec une vitesse retenue à 150 km/h. Une infraction qui a entraîné immédiatement une suspension temporaire de son permis de conduire.

"Conformément à la législation en vigueur relative aux excès de vitesse compris entre 40 et 50 km/h au-dessus de la limite autorisée, et aucune autre infraction au code de la route n'ayant été constatée, mon permis de conduire a été suspendu pour une durée de 72 heures", a ainsi fait savoir le député-maire dans son communiqué.

Pour cette infraction au code de la route, Edouard Philippe devrait également écoper d'une  une amende forfaitaire de 135 euros ainsi que du retrait de 4 points sur son permis de conduire. Il pourrait également voir son permis suspendu pour une période pouvant aller jusqu'à 3 ans. La loi prévoit aussi que le véhicule puisse être confisqué.

"Cette infraction est regrettable. Si je choisis de la rendre publique, c'est que nos concitoyens attendent légitimement de leurs élus l'exemplarité et que je suis convaincu, par ailleurs, de la nécessité d'être ferme en matière de sécurité routière", a également déclaré l'élu dans ce mea culpa.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Edouard Philippe encourt la suspension de son permis de conduire.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-