Les dauphins continueront à se reproduire dans les parcs aquatiques, déception des associations

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Les dauphins continueront à se reproduire dans les parcs aquatiques, déception des associations

Publié le 29/01/2018 à 16:47 - Mise à jour à 16:55
© VALERY HACHE / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Le conseil d'Etat a annulé ce lundi l'arrêté interdisant la reproduction des dauphins et des orques en captivité. Une déception pour les associations de protection des animaux mais une bonne nouvelle pour les delphinariums comme Marineland.

Déception pour les associations de protection des animaux. Alors que le Conseil d'Etat s'était prononcé cet été en faveur d'un arrêté interdisant la reproduction des dauphins et orques dans les delphinariums, la plus haute juridiction administrative vient de faire machine arrière. Elle vient d'annoncer l'annulation de cet arrêté ministériel.

Signé par l'ex-ministre de l'Environnement en mai dernier, ce texte n'aurait donc pas respecté les exigences procédurales et aurait "été pris au terme d'une procédure irrégulière" selon le Conseil d'Etat. Il prévoyait initialement un "contrôle étroit de la reproduction des dauphins" mais avait été modifié au dernier moment en faveur d'une interdiction totale. Pour l'organisme, une nouvelle consultation publique aurait été "nécessaire".  Et ce, "compte tenu de l'importance et de l'ampleur des changements apportés au projet" et "eu égard à l'importance de la présence de grands dauphins pour la fréquentation des parcs".

Rapidement, les défenseurs de la cause animale se sont insurgés sur les réseaux sociaux, à commencer par la fondation Brigitte Bardot qui a estimé qu'avec "cette nouvelle reculade" la France était "plus que jamais la lanterne rouge de la protection animale en Europe". De leurs côtés, One Voice et 30 millions d'amis ont interpellé Nicolas Hulot afin qu'il propose rapidement un nouvel arrêté. Quant à L214, elle a déploré ce "retournement de situation".

A lire aussi - Maltraitance animale: les parcs aquatiques au cœur de scandales, quels risques pour les delphinariums?

Mais pour Pascal Picot, le directeur général de Marineland qui avait demandé au Conseil l'annulation de cet arrêté, il s'agit d'une "excellente nouvelle". "Il est important que les modifications significatives de la réglementation qui s’applique aux animaux que nous hébergeons soient basées sur des faits scientifiques et soient adoptées conformément aux exigences légales", a-t-il expliqué par le biais d'un communiqué.

A noter que certains pays tels que le Royaume-Uni et la Norvège, ont interdit les parcs à dauphins sur leur territoire.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La reproduction des dauphins en captivité ne sera finalement pas interdite.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-