Lyon: un enterrement tourne à la bagarre

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Lyon: un enterrement tourne à la bagarre

Publié le 11/03/2018 à 16:36 - Mise à jour à 16:37
© FRED TANNEAU / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un enterrement a dégénéré en bagarre samedi à Lyon, dans le 7e arrondissement. La police a dû intervenir et la foule s'est finalement éparpillée.

Une bagarre a éclaté samedi 10 lors d'une cérémonie d'inhumation au cimetière de l'avenue Berthelot, dans le 7e arrondissement de Lyon. il n'y a finalement eu aucun blessé.

Plusieurs centaines de personnes étaient rassemblées ce jour là selon Le Progrès. Une figure importante de la communauté angolaise de Lyon était alors enterrée.

A voir aussi: Gennevilliers - l'adolescent perd un œil dans une bagarre, deux jeunes en prison

Une violente dispute a éclaté au sein d'un groupe de femmes, toutes proches du défunt et visiblement membres de sa famille. La querelle a rapidement dégénéré en bagarre et une quinzaine de personnes se sont alors battues.

Par peur qu'une bagarre générale n'éclate, le gardien du cimetière a fait appel à la police et la compagnie départementale d'intervention (CDI) et la brigade anti-criminalité (BAC) ont été dépêchées sur place. Il a expliqué avoir été témoin d'une agitation naissante: "des cris, des pleurs et des bras qui gesticulent de partout". Cependant il a assuré ne pas avoir vu de coups.

Quelques dégâts ont été occasionnés bien qu'ils ne soient pas important. Malgré tout un inventaire doit encore être réalisé au cimetière de la Guillotière. Des pots de fleurs ont été renversés, des stèles ont été descellées et une plaque commémorative a été brisée.

La foule, qui s'était alors déplacée à l'entrée du cimetière, s'est cependant vite séparée après l'arrivée des forces de l'ordre. L'avenue Berthelot a d'ailleurs été coupée tout comme la voie de tramway qui y passe durant une trentaine de minute, le temps que tous les participants à l'enterrement se soient dispersés.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La police a rapidement calmé et dispersé la foule présente à l'enterrement.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-