Maison d'arrêt de Dijon: un surveillant pris en otage par un détenu armé d'un couteau

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Maison d'arrêt de Dijon: un surveillant pris en otage par un détenu armé d'un couteau

Publié le 04/11/2016 à 20:29 - Mise à jour à 20:43
©Francois Mori/AP/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Selon le ministère de la Justice, un détenu armé d'un couteau retenait vendredi soir en otage un surveillant à la maison d'arrêt de Dijon (Côte d'Or) depuis 18h20. Les motivations de cette agression restaient confuses dans l'immédiat.

Un détenu retenait vendredi soir en otage un surveillant à la maison d'arrêt de Dijon (Côte d'Or) depuis 18h20, a annoncé dans un communiqué le ministère de la Justice, précisant qu'une cellule de crise avait été ouverte. Des négociations sont en cours avec le détenu, qui est armé d'un couteau, selon une source proche du dossier.

Des personnels des Equipes régionales d'intervention et de sécurité (Eris) sont sur place ainsi que des forces de police, selon le ministère. Les motivations de cette agression restaient confuses dans l'immédiat. Cette même source a toutefois fait état d'une demande de transfèrement vers un autre établissement pénitentiaire.

Les prisons françaises ont été ces dernières semaines le théâtre de nombreux incidents, dont le plus violent a été l'agression début septembre de deux surveillants à Osny (Val d'Oise) par un détenu radicalisé. La cellule de crise en cas d'incidents en détention avait, avant vendredi, déjà été activée à six reprises depuis le début de l'année par le ministre de la Justice Jean-Jacques Urvoas.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Les prisons françaises ont été ces dernières semaines le théâtre de nombreux incidents.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-