Mantes-la-Jolie: attention, un faux acheteur sévit sur le Bon Coin

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Mantes-la-Jolie: attention, un faux acheteur sévit sur le Bon Coin

Publié le 18/12/2018 à 13:47 - Mise à jour à 14:03
© JOEL SAGET / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

La police nationale des Yvelines a alerté lundi les usagers du site Le Bon Coin d'une arnaque fréquente ces derniers jours. Un faux acheteur détrousse de vrais vendeurs en les menaçant avec un couteau. Il est activement recherché.

A cette période de l'année, pour faire de beaux cadeaux de Noël à moindre coût, beaucoup de personnes choisissent l'alternative du Bon Coin. Et les escrocs le savent bien, c'est le moment propice pour monter des arnaques.

La police nationale des Yvelines a averti les usages du site de troc qu'un homme, se faisant passer pour un faux acheteur, et allant à la rencontre de vrais vendeurs armé d'un couteau pour les détrousser, sévissait dans le secteur de Mantes-la-Jolie ces derniers jours.

L'agression la plus ancienne remonte, selon le site 78 Actu, au dimanche 30 novembre.

Un homme se signale comme intéressé par une annonce pour un smartphone. Il se rend au point de rendez-vous et menace le vendeur avec son arme blanche, il en profite aussi pour lui voler son portefeuille avant de prendre la fuite en courant.

Lire aussi: arnaque sur Le Bon Coin - ils tendent un piège à un homme...policier

Une jeune femme a porté plainte pour les mêmes faits qui se sont déroulés quelques jours plus tard.

Dans leur message d'avertissement, posté sur le compte Twitter @PoliceNat78, les autorités appellent donc à la plus grande prudence.

"Attention, dans le secteur de Mantes-la-Jolie, un escroc vous donne rendez-vous via des sites d'annonce afin de conclure une vente. Sur place, l'individu vous détrousse et prend la fuite avec le butin. En cas de doute, composez le 17", est-il écrit dans le tweet.

Le faux acheteur est activement recherché par la police.

Et aussi:

Tours: leur arnaque classique sur Le Bon Coin fait 200 victimes

Le Bon Coin: il se fait voler un saphir à 120.000 euros

Seine-Maritime: il retrouve le voleur de son frigo sur Le Bon Coin

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


La police des Yvelines est à la recherche d'un faux acheteur qui sévit sur le Bon Coin ces derniers jours, menaçant les vrais vendeurs avec un couteau.

Newsletter





Commentaires

-