Meurtre à Mourmelon: le portrait-robot de l'homme recherché (photo)

Meurtre à Mourmelon: le portrait-robot de l'homme recherché (photo)

Publié le 04/06/2018 à 15:40 - Mise à jour à 15:52
© JACQUES DEMARTHON / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Le portrait-robot de l’homme suspecté du meurtre d'un jeune homme de 17 ans, à Mourmelon-le-Grand, dans la Marne, a été diffusé par la gendarmerie. L'individu est toujours en fuite.

Il est suspecté d'être l'auteur d'un homicide sur la personne d'un jeune homme de 17 ans à Mourmelon-le-Grand samedi 2. La gendarmerie nationale a diffusé ce lundi 4 un portrait-robot pour tenter de retrouver un individu en fuite. Ce dernier est susceptible d'être blessé.

Le meurtrier présumé est un homme âgé de 25 à 30 ans, mesurant entre 1,80 m et 1,90 m, de corpulence musclée. La couleur de sa peau est basanée, il a les yeux foncés et des sourcils épais. Il serait droitier et portait au moment des faits un pantalon de treillis "camouflage", une veste de sport noir sans marque, des bottes ou des rangers, une casquette grise sous la capuche, ainsi qu'une paire de gants de couleur grise.

Les faits se sont déroulés vers 15h dans un parce de cette ville située près de Reims. La victime, Kévin, se promenait avec son amie. "Un échange de regards ne se passe pas bien" avec un autre garçon et l’agresseur présumé "aurait essayé de prendre le sac à main" de la jeune fille, selon le parquet de Chalons-en-Champagne. S'en est suivi une rixe entre Kévin et la personne recherchée qui a dégénéré quand le suspect a porté plus d'une vingtaine de coups de couteau dans le dos de sa victime avant de prendre la fuite.

Le jeune homme a rapidement succombé à ses multiples blessures malgré l'intervention des secours qui ont tenté de le ranimer, en vain. Le meurtrier présumé est activement recherché par la Brigade de recherche (BR) de Châlons-en-Champagne et la Section de recherche (SR) de Reims.

"Le décès de Kévin a provoqué une vive émotion dans la commune de Mourmelon-le-Grand, où il vivait. Entre colère et tristesse, des dizaines de personnes lui ont rendu hommage", selon France 3 Grand-Est.

Les personnes pouvant apporter des renseignements sur le suspect sont invitées à contacter la gendarmerie de Mourmelon-le-Grand au 03.26.66.10.33. N'intervenez pas vous-même. 

 

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La gendarmerie a lancé un avis de recherche avec un portrait-robot.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-