Mort d'un enfant à Saint-Remy: la mère entendue par la police

Mort d'un enfant à Saint-Remy: la mère entendue par la police

Publié le 05/02/2018 à 16:53 - Mise à jour à 17:20
© DENIS CHARLET / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Les enquêteurs de la PJ de Dijon ont recueilli ce lundi le témoignage de la mère de Lucas, huit ans, retrouvé mort dans la nuit à Saint-Remy (Saône-et-Loire). Selon ses premières déclarations, il aurait été étouffé avec un sac plastique par deux cambrioleurs qui auraient pris la fuite.

Selon la mère, il s'agit d'un cambriolage qui a mal tourné. Un enfant de huit ans a été retrouvé mort dans la nuit de dimanche 4 à ce lundi 5, à Saint-Rémy (Saône-et-Loire). Il a selon les premiers éléments dévoilés été étouffé avec un sac plastique.

C'est en tout cas ce qu'a affirmé la mère de l'enfant qui a alerté les secours vers 2 h du matin, expliquant que son fils, Lucas, a été tué au cours d’un cambriolage, rapporte Le Journal de Saône-et-Loire. Deux hommes auraient pénétré chez elle et s'en seraient pris à son fils avant de s'enfuir.

Les secours ont en effet retrouvé l'enfant sans vie à leur arrivée. Une enquête a été ouverte et confiée à la police judiciaire de Dijon. Selon France 3 Bourgogne Franche-Comté, les enquêteurs étudieraient la piste du cambriolage accompagné de meurtre mais aussi celle du drame familial. La mère a été entendue ce lundi matin mais aucune arrestation ni aucun placement en garde à vue n'était évoqué ce dans l'après-midi

Le parquet n'a pas encore communiqué sur l'affaire. "Par respect pour la famille de Lucas, j’appelle à la plus grande réserve dans les propos qui pourraient être tenus", a pour sa part déclaré la maire de la ville, Florence Plissonnier. "Nous mettons en œuvre, en collaboration avec les services de l’Education Nationale, un soutien psychologique afin d’accompagner les enfants scolarisés dans la même école, les enseignants et nos agents en charge de l’accueil périscolaire", a-t-elle également fait savoir par voie de communiqué.

Par ailleurs, les techniciens de la police scientifique ont été dépêchés sur les lieux du drame et auraient notamment tenté de trouver des traces d'effraction, s'intéressant notamment à la porte du garage. Une autopsie doit également être pratiquée pour confirmer ou infirmer les causes de la mort.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La mère de Lucas, huit ans, affirme que son fils a été étouffé avec un sac plastique par des cambrioleurs.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-