Nantes: le chauffard du marché de Noël s'est suicidé

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Nantes: le chauffard du marché de Noël s'est suicidé

Publié le 13/04/2016 à 13:00 - Mise à jour à 13:10
©Stefphane Mahe/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Sébastien Sarron, l'homme qui avait tué une personne en fonçant sur la foule lors du marché de Noël de Nantes en 2014 s'est suicidé. Il s'est pendu dans sa cellule alors qu'il attendait son jugement pour "assassinat et tentative d'assassinat".

Le conducteur qui avait foncé sur la foule lors du marché de Noël de Nantes en 2014 faisant une victime s'est suicidé. Sébastien Sarron, 37 ans, s'est pendu dans sa cellule ce mercredi 13 au matin rapporte Ouest France.

Il était incarcéré à la maison d'arrêt de Nantes dans l'attente de son jugement. Les gardiens l'ont retrouvé pendu vers 7 heures du matin, deux heures après leur dernière ronde. L'homme faisait en effet l'objet d'une surveillance régulière et avait été placé en quartier d'isolement il y a plusieurs mois de cela.

Malgré les tentatives de réanimation des surveillants pénitentiaires puis du SAMU, Sébastien Sarron  est décédé sur place.

Le 22 décembre 2014, il avait, au volant de sa camionnette, volontairement percuté plusieurs personnes sur le marché de Noël de Nantes. Il avait par la suite tenté de se suicider en se donnant plusieurs coups de couteau.

Son acte avait causé la mort d'un homme de 25 ans et fait plusieurs blessés graves. Très vite, la piste de l'acte d'un déséquilibré avait été privilégiée. Outre la tentative de suicide, un carnet avait été retrouvé dans lequel l'homme tenait des propos incohérents, évoquant sa "haine de la société" ou sa crainte d'être tués par les services secrets.

Pour autant, un experts psychiatres avait considéré que son jugement n'était pas aboli au moment des faits et que l'irresponsabilité pénale ne pouvait être retenue. Sébastien Sarron pouvait donc être jugé devant les assises.

L'enquête avait retenu l'hypothèse de la préméditation, et l'homme était mis en examen pour "assassinat et tentative d'assassinat".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le drame du marché de Noël de Nantes avait coûté la vie à un homme de 25 ans.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-