Orléans: séquestré et torturé pour de l'argent par six jeunes dont des mineurs

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Orléans: séquestré et torturé pour de l'argent par six jeunes dont des mineurs

Publié le 05/04/2018 à 10:36 - Mise à jour à 10:52
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Six personnes dont quatre mineurs ont été arrêtés lundi à Orléans et mis en examen pour séquestration, tortures et actes de barbarie en réunion. Ils sont suspectés d'avoir passé à tabac, notamment à coups de fouet, un jeune homme pour lui extorquer de l'argent.

Coups de poing, coups de pieds, coups de fouet et coups de ceinture à clou. C'est une véritable séance de torture qu'a subi un jeune homme d'une vingtaine d'années samedi 31 mars à Orléans. Un guet-apens qui constitue l'épilogue violente de multiples "séances" de racket subies depuis plusieurs jours.

Les six bourreaux présumés, âgés de 14 à 22 ans dont quatre mineurs et deux filles, ont été interpellés lundi 2 puis mis en examen, rapporte France Bleu Orléans.

Lire aussi: Enlevé, torturé et laissé pour mort par quatre jeunes dont deux mineurs

Les agressions et l'extorsion auraient débuté quelques jours auparavant. La bande réclamait des sommes allant de 50 à 600 euros au jeune homme, avec intérêt en cas de non paiement et des violences qui ont été jusqu'à la séquestration dans une cave dont la victime parviendra à s'échapper.

Mais samedi dernier, le jeune homme aurait été victime d'un guet-apens. Les suspects lui ont donné rendez-vous dans un appartement d'Orléans. Dans le parking, ils l'auraient passé à tabac. La victime a été "massacrée" selon les mots de la procureure de la République.

Après avoir prévenu les pompiers, la victime décidera finalement d'enfin prévenir la police sur les conseils d'un proche. Trois jours après l'agression, les six personnes ont été interpellées et mises en examen pour séquestration, tortures et actes de barbarie en réunion.

L'article 224-2 du code pénal prévoit que la séquestration "est punie de la réclusion criminelle à perpétuité lorsqu'elle est précédée ou accompagnée de tortures ou d'actes de barbarie". Toutefois, la séquestration (dans la cave) et les actes de totrture ne se seraient pas produits lors de la même agression. Les actes de torture pepétrés en bande sont punissables de 20 ans de prison. L'instruction devra définir le rôle exact de chaque protagonistes.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La victime aurait été agressée à plusieurs reprises pour de l'argent.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-