Paris: elle fait une fausse couche après une garde à vue

Paris: elle fait une fausse couche après une garde à vue

Publié le 09/08/2019 à 07:32
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Une enquête a été ouverte par l'IGPN après la plainte d'une femme ayant fait une fausse couche après une garde à vue dans un commissariat du 12ème arrondissement de Paris mardi 6. Elle accuse les policiers de violences volontaires sur personne en état de grossesse en réunion par personne dépositaire de l'autorité publique.

Des policiers parisiens ont-ils provoqué la fausse couche d'une de leur gardée à vue? Une enquête a été ouverte par l'IGPN mais faire le jour sur une affaire encore floue survenue mardi.

Ce jour-là, une femme a été interpellée après avoir agressé un couple sur la voie publique dans le 12ème arrondissement de la capitale.

La suspecte a dû être maîtrisée par les force de l'ordre puisqu'elle se débattait et refusait d'être placée en garde à vue.

A voir aussi: Une Salvadorienne libérée après 15 ans de prison pour fausse couche

Au commissariat, elle s'est plainte de douleurs et a souligné aux policiers présents qu'elle était enceinte de deux mois. Ils lui ont alors proposé d'appeler les pompiers ce qu'elle a refusé selon une source proche de l'affaire citée par Franceinfo.

Les forces de l'ordre ont finalement fait appel à un médecin qui a préconisé l'hospitalisation de la femme enceinte. Cette dernière, hospitalisée, a fait une fausse couche et décidé de porter plainte dès le lendemain.

"C'est une affaire complexe, des vidéos du commissariat sont en cours d'exploitation, des témoins – notamment d'autres gardés à vue – doivent être entendus", a indiqué une source. C'est l'IGPN, la "police des polices", qui a été chargée de l'enquête pour violences volontaires sur personne en état de grossesse en réunion par personne dépositaire de l'autorité publique.

A lire aussi:

Tourcoing: une caissière de Auchan fait une fausse couche sur son lieu de travail

L'ancienne Miss France Chloé Mortaud confie avoir fait une fausse couche

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une enquête a été ouverte par l'IGPN après qu'une femme enceinte a fait une fausse couche à la suite d'une garde à vue.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-