Paris: mort d'un jeune homme d'origine congolaise après une arrestation musclée

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 31 mars 2019 - 13:56
Image
Ange Dibenesha
Crédits
©Capture d'écran Twitter
Ange Dibenesha, un Français d'origine congolaise âgé de 31 ans, est mort samedi après une garde à vue de 48 heures, où sa famille est restée sans nouvelle.
©Capture d'écran Twitter

Ange Dibenesha, un jeune Français d'origine congolaise, est décédé samedi 30 mars après avoir été arrêté par la police mercredi. Il aurait fait un arrêt cardiaque durant sa garde à vue, et sa famille n'a été prévenue qu'une fois qu'il était en état de mort cérébrale.

Proches, anonymes et célébrités se mobilisent ce week-end pour obtenir des réponses sur les circonstances étranges de la mort d'un jeune homme de 31 ans, arrêté par la police mercredi et placé en garde à vue à la suite d'un contrôle visiblement musclé.

Ange Dibenesha, un Français d'origine congolaise, est décédé samedi à l'hôpital de la Pitié Salpêtrière. Il était en état de mort cérébrale suite à un arrêt cardiaque. Les médecins ont recommandé l'arrêt des soins, et la famille, qui n'a été informée de la situation que vendredi matin, a décidé de le débrancher.

La mère du jeune homme avait posté juste avant une vidéo sur les réseaux sociaux, demandant à tous les internautes de faire tourner son message afin d'obtenir justice pour son fils.

"Mes amis aidez-moi à comprendre. J'ai mon fils à l'hôpital Salpêtrière à Paris 13e. Mon fils a été emmené depuis mercredi. Et c'est le vendredi matin que nous avons été informés. Ni son épouse, ni la famille, personne n'a été au courant. La police ne dit pas la vérité. Les pompiers ne disent pas la vérité. Maintenant il est en arrêt cardiaque… Les médecins veulent le débrancher", a-t-elle ainsi expliqué dans la vidéo.

Lire aussi: Arrestations abusives - quand peut-on être interpellé et quels recours?

Aucune information officielle, émanant des forces de l'ordre, n'a été communiquée. Les circonstances de la mort de ce jeune homme restent très floues.

Le site communautaire Negro News a rapporté samedi des traces de coups sur le corps d'Ange Dibenesha: "Aujourd’hui à 17h, Ange se trouvait encore dans un état grave avec des marques de violences sur le corps".

Sur Twitter, des célébrités comme Hélène Sy, Hapsatou Sy, Youssoupha, Amelle Chabi mais aussi des personnalités politiques comme Alexis Corbière, ont réclamé des réponses, sur les circonstances de l'arrestation mais aussi sur le temps qu'a mis la police à prévenir la famille après le drame.

Et aussi:

La police tire au Taser sur un étudiant qui résiste à son arrestation

"Une atteinte à notre dignité": au tribunal, des lycéens accusent l'Etat de contrôle au faciès

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don