Perpignan: mise en examen de l'homme soupçonné d'avoir transmis volontairement l'hépatite C

Perpignan: mise en examen de l'homme soupçonné d'avoir transmis volontairement l'hépatite C

Publié le 04/11/2016 à 06:40
©Damien Meyer/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un quinquagénaire a été mis en examen jeudi à Perpignan car il est soupçonné d'avoir transmis sciemment l'hépatite C à trois femmes avec lesquelles il a eu des rapports sexuels. D'autres victimes pourraient être identifiées.

Un homme de 56 ans a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire, jeudi 3, à Perpignan pour "administration de substance nuisible à la santé". Il est soupçonné d’avoir transmis sciemment le virus de l’hépatite C à plusieurs de ses partenaires sexuels féminines, dont son ancienne compagne. Trois femmes avaient porté plainte contre lui.

L'une des plaignantes a découvert en 2015 être atteinte de cette maladie suite à un test de dépistage. Elle avait alors exhorté son conjoint de l'époque à faire également un test pour l'hépatite C, ce que ce dernier a fait en dissimulant toutefois une partie des résultats, niant ainsi être à l'origine de la transmission de la maladie à sa femme.

C'est finalement devant l'insistance de sa conjointe qu'il avoue être atteint par l'hépatite C, justifiant son mensonge en expliquant que s'il révélait sa pathologie "aucune femme ne voudrait coucher avec lui".

La victime s'est empressé de révéler les faits à la police qui ouvre alors une enquête et auditionne l'époux. Une perquisition de son domicile a permis aux policiers de découvrir les résultats d’une analyse de sang, corroborant les dires de la victime. Deux autres conquêtes ont été identifiées par les forces de l'ordre. A l’une comme à l’autre, il avait caché sa maladie afin d’avoir des relations sexuelles non protégées. Il pourrait y avoir d'autres victimes.

Les deux femmes ont également porté plainte. Des analyses de sang sont en cours afin de déterminer si les deux femmes ont également été contaminées. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un homme a été mis en examen jeudi à Perpignan car il est soupçonné d'avoir transmis sciemment l'hépatite C à trois femmes avec lesquelles il a eu des rapports sexuels.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-