150.000 photos pédopornographiques: six ans de prison pour le multirécidiviste

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

150.000 photos pédopornographiques: six ans de prison pour le multirécidiviste

Publié le 03/11/2018 à 11:15 - Mise à jour à 12:03
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Un homme de 28 ans a été condamné à six ans de prison vendredi à Niort pour avoir pris, détenu ou partagé plus de 150.000 images à caractère pédopornographique. Déjà condamné à deux reprises, il avait récidivé trois jours après sa sortie de prison, en juillet dernier.

L'homme n'aurait pas commis d'agression sexuelle, mais ses tendances pédophiles ne font aucun doute. Ses deux précédentes condamnations avaient déjà mis en évidence ses penchants, les plus de150.000 images à caractère pédopornographique qu'il détenait l'ont conduit une troisième fois au tribunal.

L'homme qui a été jugé vendredi 2 à Niort en comparution immédiate semble incapable de maîtriser ses "pulsions", selon ses propres mots. En témoigne le laps de temps écoulé entre sa sortie de prison et sa récidive: trois jours.

Car l'accusé, âgé de 28 ans, ne se contentait pas de "collectionner" les images d'enfants dénudés et parfois dans des poses suggestives. Il avait également pour habitude de prendre lui-même ce type de photographies, notamment en ciblant des enfants de ses amis. Il avait été condamné une première fois en 2009 pour ldes faits similaires.

Voir:Maine-et-Loire: des centaines d'enfants entendus en marge d'une affaire de pédophilie

Une première récidive lui avait valu la prison en 2013, dont-il était sorti en juillet dernier. Mais il n'avait donc tenu que quelques jours avant de succomber à nouveau à ses "pulsions". Repéré par un policier suisse spécialisé dans la cybercriminalité, il a donc une nouvelle fois fait face à la justice vendredi 2. En tout, 63.820 fichiers ont été saisis sur son ordinateur et 88.591 images sur son téléphone portable. "Je regrette, j'ai honte, je demande pardon", a-t-il déclaré, ajoutant qu'il songeait à recourir à la castration chimique, rapporte France Bleu.

Mais le tribunal a considéré qu'il s'agissait là d'actes prémédités. L'homme a donc écopé de six ans de prison ferme, le maximum pour la fixation et le partage de telles images par voie électronique étant de sept ans. La peine a été assortie d'une obligation de se soigner, d'un suivi socio-judiciaire de dix ans et de l'interdiction d'entrer en contact avec des mineurs.

Lire aussi: 

Pédophilie: la rencontre entre évêques et victimes, une "opération de communication" (association de victimes)

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


L'homme détenait plus de 150.000 images à caractère pédoporographique.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-