Sous l'emprise de stupéfiants, il se fait contrôler sans permis à 217km/h sur l'A9

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 21 novembre 2017 - 16:45
Image
Un gendarme utilise un radar.
Crédits
©Regis Duvignau/Reuters
Un jeune automobiliste s'est fait flasher à 217 km/h sur l'A9, alors qu'il était sans permis, et en plus sous l'emprise de stupéfiants.
©Regis Duvignau/Reuters
Un jeune conducteur a été contrôlé dimanche sur l'A9, entre Béziers et Narbonne, alors qu'il roulait à 217 km/h, soit 87 km/h au dessus de la vitesse maximale autorisée. Il était également positif aux stupéfiants et roulait alors qu'il n'avait visiblement plus de point sur son permis de conduire.

Il a appuyé un peu trop sur le champignon. Un jeune conducteur a été contrôlé dimanche 19 sur l'A9, entre Béziers et Narbonne, alors qu'il roulait à 217 km/h, soit 87 km/h au-dessus de la vitesse maximale autorisée. Visiblement pressé, l'homme de 24 ans originaire de Montpellier était également positif aux stupéfiants. Sans grande surprise, son véhicule a immédiatement été saisi.

De plus, en vérifiant leurs fichiers, les gendarmes se sont aperçus qu'il ne lui restait plus aucun point sur son permis de conduire. Des vérifications sont donc actuellement en cours pour savoir si l'automobiliste disait vrai lorsqu'il a expliqué aux militaires qu'il venait de faire un stage de récupération de points.

Concrètement, pour avoir roulé à plus de 50 km/h au-dessus de la vitesse réglementée et pour avoir roulé sous l'emprise de stupéfiants, le conducteur encourt une amende forfaitaire de 6.000 euros (1.500 euros pour l'excès de vitesse et 4.500 euros pour le reste), une suspension de trois ans du permis de conduire (sans sursis ni "permis blanc"), une confiscation obligatoire du véhicule en cas de récidive et jusqu'à deux ans d'emprisonnement. Chacune des deux infractions est passible d'un retrait de six points sur le permis de conduire.

A voir aussi: Ivre, le chauffeur routier roule sur l'autoroute... à 15km/h

Pour rappel, selon le site de la sécurité routière, les automobilistes français ne sont pas de très bons élèves en matière de conduite: au total, 25% des conducteurs reconnaissent ne pas respecter les limitations de vitesse. Et les raisons sont multiples: au total 57% des personnes interrogées pensent que la route le permet, 34% sont pressés, 31% disent maîtriser leur véhicule, 18% aiment rouler vite tandis que 14% déclarent être pris dans un flot de véhicules. 

À LIRE AUSSI

Image
Le rappeur Jul, dans l'un de ses clips.
Le rappeur Jul en garde à vue : appels de phares à la BAC, excès de vitesse, stupéfiants et arme
Le rappeur marseillais Jul –Julien Marie de son vrai nom– a été placé en garde à vue dimanche dans la soirée. La BAC, à qui il faisait des appels de phare sur l'autoro...
23 octobre 2017 - 14:12
Société
Image
Un gendarme.
Aussonne : arrêté en ville à 118 km/h, un automobiliste explique avoir voulu "nettoyer son filtre à particules"
Un automobiliste roulant à 68 km/h au-dessus de la limite autorisée a été arrêté à Aussonne, près de Toulouse, dans la nuit de mardi à mercredi. Il a fourni une excuse...
25 octobre 2017 - 15:33
Société
Image
Un gendarme utilise un radar.
Var : A 180 km/h en conduite accompagnée pendant que sa mère dort
Un jeune garçon de 17 ans s'est fait contrôler vendredi par les gendarmes du Var alors qu'il roulait à 180km/ sur l'A8 sous le régime de la conduite accompagnée. Sa mè...
29 août 2017 - 09:16
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.