Toulouse: un policier accusé de plusieurs viols, au sein même du commissariat

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Toulouse: un policier accusé de plusieurs viols, au sein même du commissariat

Publié le 19/02/2019 à 19:43 - Mise à jour le 20/02/2019 à 10:52
© LOIC VENANCE / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un policier toulousain a été mis en examen puis écroué mercredi 13. Il est accusé de "viols aggravés" sur trois jeunes femmes.

Certains des viols aggravés ont été commis au sein du commissariat où exerçait ce fonctionnaire. Un policier a été mis en examen et écroué la semaine dernière à Toulouse pour "viols aggravés", et "agressions sexuelles". Il est soupçonné d'avoir abusé sexuellement de trois jeunes femmes au cours de l'année 2017.

Selon La Dépêche du Midi, qui rapporte l'information, l'individu en question officie à la sécurité publique et est âgé d'une quarantaine d'années. "Le principal mis en cause conteste les accusations de viol et évoque «des relations consenties». Ce que contestent les plaignantes", précise le quotidien.

Si certains faits se seraient déroulés à l'intérieur de locaux de la police, d'autres auraient eu lieu dans un appartement. On ignore s'il s'agit du domicile du fonctionnaire de police ou de celui de l'une de ses victimes présumés.

Lire aussi - Procès du "36": deux policiers condamnés pour viol à sept ans de prison ferme

"Le suspect avait fait connaissance des plaignantes dans le cadre de ses activités professionnelles. Ces femmes, fragilisées psychologiquement s’étaient rendues au commissariat pour démêler des problèmes personnels", fait savoir le journal régional qui précise également que le mis en cause a eu des problèmes de santé ces dernières années sans en préciser la nature.

Le parquet de Toulouse a ouvert une information judiciaire confiée à un juge d’instruction pour éclaircir les circonstances des faits.

Fin janvier, deux anciens policiers de la prestigieuse BRI (brigade de recherche et d'intervention) ont écopé de sept ans de prison par la cour d’assises de Paris et 20.000 euros de dommages et intérêts pour le viol d’une touriste canadienne, en avril 2014 dans les locaux du 36 quai des Orfèvres.

Voir:

Viol au "36": le procès des policiers est devenu celui de la "victime", selon ses avocats

Procès du viol du "36": l'accusatrice était "effondrée" raconte une policière

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un policier toulousain est accusé de "viols aggravés" sur trois jeunes femmes.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-