Une femme massacrée de 40 coups de couteau, son ex-conjoint recherché

Une femme massacrée de 40 coups de couteau, son ex-conjoint recherché

Publié le 08/05/2019 à 12:28 - Mise à jour à 12:39
© FRED TANNEAU / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Une sexagénaire a été tuée d'une quarantaine de coups de couteau à Saint-Aubin-du-Médoc. Son corps a été découvert dimanche 5 au soir par ses enfants.

 

Les forces de l'ordre cherchent à identifier avec précision l'auteur de ce féminicide pour le retrouver plus facilement. Une femme âgée de 64 ans a été retrouvée morte poignardée à Saint-Aubin du Médoc dimanche soir. L'autopsie a révélé qu'elle a été victime d'une quarantaine de coups de couteau.

Selon France 3 Nouvelle Aquitaine, ce sont les enfants de la victime qui ont fait la macabre découverte. Inquiets de ne pas avoir de nouvelles de leur mère depuis quelques temps, ils ont décidé de se rendre au domicile de l'ex-conjoint de la sexagénaire qu'elle avait fréquenté un temps. Horrifiés, ils ont prévenu les secours qui n'ont rien pu faire.

Le procureur de la république de Bordeaux a indiqué dans un communiqué que l'autopsie, pratiquée lundi 6, a conclu que la victime avait été frappée de 40 coups de couteau portés dans le dos avec multiples plaies des deux poumons. 

Lire aussi – Féminicides: une présidente de tribunal et un procureur appellent à "changer de réponse"

Une enquête a été ouverte et confiée à la brigade de recherches de la gendarmerie de Mérignac et la section de recherches de Bordeaux. Le principal suspect est actuellement le propriétaire du logement où le corps a été retrouvé. Il est activement recherché par les forces de l'ordre. L’homme, âgé de 60 ans, est introuvable depuis la révélation des faits. 

Cent trente femmes sont mortes l'an dernier en France sous les coups de leur compagnon, ex-conjoint ou petit ami, contre 123 en 2017. Il faut ajouter à ces chiffres  25 enfants tués dans le cadre de violences conjugales, et 151 tentatives d'homicides au sein du couple.

Chaque année, près de 220.000 femmes subissent des violences de la part de leur conjoint ou ex-compagnon. En outre, plus de 250 femmes sont violées chaque jour, et une sur trois a déjà été harcelée ou agressée sexuellement au travail.

Voir:

130 féminicides en 2017, déjà 30 en 2019: vers une année noire?

Marches blanches pour Julie, 30e victime de féminicide en 2019 en France

"Féminicide" en Corse: l'inaction des autorités dénoncée après la mort de Julie

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une sexagénaire a été tuée d'une quarantaine de coups de couteau à Saint-Aubin-du-Médoc.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-