Val-d'Oise: tentatives d'enlèvement de quatre fillettes, un homme déjà en prison confondu par son ADN

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Val-d'Oise: tentatives d'enlèvement de quatre fillettes, un homme déjà en prison confondu par son ADN

Publié le 13/12/2017 à 09:27 - Mise à jour à 09:30
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un homme de 28 ans, déjà en prison pour des faits d'agression sexuelle sur mineure, a été mis en examen pour des tentatives d'enlèvement sur quatre fillettes, remontant au printemps, dans le Val-d'Oise.

Les policiers sont allés chercher leur suspect en prison. Un homme de 28 ans, déjà condamné dans une affaire d'agression sexuelle sur mineure, a en effet été mis en examen vendredi 8 pour des tentatives d'enlèvement sur quatre fillettes, survenues entre le 1er mars et le 27 avril à Pontoise dans le Val-d'Oise.

Les victimes sont âgées de 8 à 12 ans. Elles avaient toutes les quatre été agressées par cet individu dans le hall de leur immeuble, dans la résidence Les Hauts de Marcouville à Pontoise, alors qu'elles rentraient de l'école.

Il leur avait mis la main sur la bouche et les avait menacées de leur faire du mal si elles ne le suivaient pas au sous-sol. Mais à chaque fois, les fillettes s'étaient débattues et avaient réussi à fuir avant de tout raconter à leurs parents.

Lire aussi: Un ado invente une agression inspirée de l'affaire Théo

Un profil ADN masculin avait pu être établi et les petites filles avaient décrit leur agresseur, qui n'avait pas pris la peine de dissimuler son visage. Mais jusqu'à récemment, les enquêteurs n'arrivaient à relier leur suspect à personne.

Sauf que fin août, cet homme a été arrêté pour port d'arme blanche à Epinay-sur-Seine, et a été mis en examen pour agression sexuelle sur une fillette de 9 ans. Il a ensuite été condamné à cinq ans de prison pour cette affaire. Et son ADN a évidemment été enregistré dans la base de données de la police. C'est ça qui a permis aux enquêteurs de Cergy (en charge des investigations sur ces tentatives d'enlèvement) de faire le rapprochement.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un homme de 28 ans a mis en examen pour tentatives d'enlèvement sur quatre fillettes. Il était déjà en prison pour une agression sexuelle sur mineure.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-