Vannes: affaiblie, une vieille dame de 80 ans forcée de quitter l'hôpital en pleine nuit

Vannes: affaiblie, une vieille dame de 80 ans forcée de quitter l'hôpital en pleine nuit

Publié le 09/11/2017 à 12:49 - Mise à jour à 13:00
©Gelebart/20Minutes/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Hospitalisée à l'hôpital Chubert de Vannes (Morbihan) fin octobre dernier, une femme âgée a été forcée de quitter sa chambre en pleine nuit alors qu'elle ne se sentait pas très bien. Pour rentrer chez elle, elle a dû prendre un taxi, une course à 103 euros.

A 80 ans, elle a vécu une nuit dont elle se rappellera longtemps. Hospitalisée à l'hôpital Chubert de Vannes (Morbihan) fin octobre dernier, une octogénaire a été forcée de quitter sa chambre à minuit alors qu'elle était très affaiblie. D'après les informations rapportées par Ouest-France, elle a été contrainte de se rendre sur place après avoir été prise de vomissements suite à un traitement pour une sciatique. Elle ne mangeait plus et était très faible.

Finalement admise au sein de l'établissement, elle a alors passé des radios avant d'être installée dans une chambre en fin de soirée. Et alors que tout laissait croire qu'elle allait passer la nuit sur place, un membre du centre hospitalier est venu à sa rencontre, lui indiquant qu'il était l'heure pour elle de s'en aller.

"A minuit, un médecin est venu la voir en lui disant qu’elle devait partir. Elle a tenté de nous joindre, en vain. Elle s’est habillée toute seule et a été mise dehors", a expliqué son fils dans les colonnes du quotidien. Et d'ajouter, visiblement en colère: "Comment peut-on laisser une femme seule, affaiblie, malade et âgée de 80 ans se débrouiller pour rentrer chez elle en pleine nuit?".

Tentant de joindre ses proches, sans succès, la vielle dame a donc été contrainte de prendre un taxi pour rentrer chez elle à Belz, une course qu'elle a payée 103 euros. Arrivée devant son domicile aux alentours de 2h du matin, l'octogénaire a toutefois failli passer la nuit dehors: elle a eu beaucoup de mal à ouvrir la porte de son garage dans le noir, notamment en raison de son état de santé.

Son fils ne comprend pas comment une telle situation a pu se produire et cherche désormais à connaître les raisons d'un tel comportement. Des questions laissées pour le moment sans réponse. Joint par la rédaction de Ouest-France, le personnel hospitalier n'a pas souhaité réagir. La directrice adjointe de l'hôpital a simplement déclaré que la patiente n'avait pas encore sollicité le service de réclamation des usagers de l'établissement. "Par conséquent, nous ne pouvons faire aucun commentaire sur la prise en charge de cette patiente", a-t-elle indiqué.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une vieille dame de 80 ans a été expulsée d'un hôpital de Vannes en pleine nuit.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-