Vendée: ouverture du procès de la mère et du beau-père d'Angèle, une fillette torturée à mort

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Vendée: ouverture du procès de la mère et du beau-père d'Angèle, une fillette torturée à mort

Publié le 09/10/2017 à 10:43 - Mise à jour à 10:54
©Michael Coghlan/Flickr
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Ce lundi s'est ouvert le procès des parents de la petite Angèle à la cour d'assises de La Roche-sur-Yon en Vendée. Ils sont accusés d'actes de torture et de barbarie, la maman comparait aussi pour meurtre. La fillette était en effet décédée en septembre 2014.

Turbulente et désobéissante selon sa mère et son beau-père, la petite Angèle avait été retrouvée morte le 8 septembre 2014. Ils venaient alors d'emménager tous ensemble à Saint-Georges-de-Pointindoux, en Vendée. Leur procés a débuté ce lundi 9 à la cour d'assises de La Roche-sur-Yon, à une vingtaine de kilomètres à l'ouest des lieux du drame.

L'état du corps de l'enfant de quatre ans avait posé question aux secouristes et un examen approfondi avait été réalisé. La maman et son compagnon avaient alors expliqué qu'une chute dans l'escalier et une douche trop chaude étaient la cause de ses hématomes et autres brûlures. Pourtant, l'autopsie de la fillette avait démontré qu'elle avait été victime de nombreux coups à différents endroits du corps ainsi que de morsures.

Le corps de la petite victime était également recouvert à 35% de brûlures au deuxième et troisième degré. Placés en garde-à-vue, les deux adultes avaient reconnus les coups, justifiés par le comportement turbulent d'Angèle depuis trois semaines. Ce laps de temps correspondait à l'emménagement de la mère et de la fille chez David Pharisien, le nouveau compagnon de la maman d'Angèle.

Jordane Dubois, 24 ans et son ancien amant, sont accusés de torture et actes de barbarie sur mineur de moins de quinze ans. La maman comparait aussi pour meurtre: c'est elle qui a avoué avoir effectué une pression sur le cou d'Angèle, morte par strangulation. La suspecte a pourtant nié avoir voulu lui ôter la vie.

Jordane Dubois risque la prison à perpétuité. Le verdict du procès sera rendu vendredi 13. Le papa d'Angèle sera présent puisqu'il s'est constitué partie civile. Lors de sa séparation d'avec la mère de son enfant en 2011, il avait alerté les services sociaux du Val-de-Marne, où il résidait. L'enquête réalisée alors avait conclu qu'Angèle ne risquait rien auprès de sa maman.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le verdict du procès de la mère et du beau-père d'Angèle est attendu vendredi 13.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-