Violences policières: Didier A. aurait donné un coup de tête à une Gilet jaune

Violences policières: Didier A. aurait donné un coup de tête à une Gilet jaune

Publié le 07/01/2019 à 10:01 - Mise à jour à 10:07
© Bertrand GUAY / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Séverine Charpentier, une ambulancière et Gilet jaune, a porté plainte contre Didier A., commandant de police, déjà accusé de violences policières. Il lui aurait donné un coup de tête. Elle souffre d'une entorse cervicale.

Séverine Charpentier, une femme de 35 ans ambulancière et Gilet jaune, a porté plainte contre X pour violences policières. Elle accuse Didier Andrieux, le commandant de police déjà accusé d'avoir frappé plusieurs manifestants samedi 5 à Toulon (Var), de lui avoir donné un coup de tête, lui causant ainsi une entorse cervicale et deux jours d'ITT.

La trentenaire a assuré sur Franceinfo avoir voulu intervenir, sans s'interposer physiquement, alors que des policiers avaient interpellé violemment un jeune manifestant.

"Nous nous apprêtions à reprendre l’avenue Vauban quand j'ai vu quatre ou cinq policiers interpellant un jeune gilet jaune qui disait qu’il n’avait rien fait. J’ai trouvé l’action si violente que je leur ai demandé, sans m'interposer, de le laisser tranquille", a-t-elle expliqué.

Lire aussi: Toulon - un policier décoré filmé en train de frapper des gilets jaunes

"Le policier s'est approché de moi d’un air menaçant et m’a dit de dégager", puis il se serait énervé avant de lui asséner un violent coup de tête: "Je n’étais ni menaçante, ni agressive. Je suis restée en pleurs sans bouger".

La jeune femme était accompagnée de deux collègues ambulancières, qui l'ont aidée à identifier l'auteur du coup de tête. "C'est bien celui qui est passé à la télé", a déclaré l'une d'elles.

Elle a porté plainte contre X, et pas contre le commandant de police, sur conseils de l'OPJ qui a enregistré sa déposition.

"Lors du dépôt de plainte au commissariat, on m'a expliqué que c’était trop subjectif de donner un nom parce que je ne savais pas qui était cette personne au moment des faits". Elle n'a effectivement pu identifier Didier Andrieux qu'après avoir visionné des images de la télévision.

Et aussi:

Une gilet jaune est-elle morte à Paris?

La maison d'une députée LREM murée, elle accuse les Gilets jaunes (photos)

Plainte de deux gendarmes agressés par des gilets jaunes samedi sur une passerelle à Paris

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une femme Gilet jaune a porté plainte contre Didier A., le commandant de police déjà accusé de violences policières, pour un "coup de tête".

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-